•  

    Les jours vont se rallonger à partir de ce 22 décembre.

    ***********

    A quoi correspond vraiment le solstice d'hiver ? Quelle est la durée d'ensoleillement ?

     Comme tous les six mois, la position de la Terre par rapport au soleil atteint une inclinaison maximale

    Le solstice d'hiver correspond pour la majorité d'entre nous à un jour unique pris dans son ensemble.

    A cette date, le 21 décembre 2016, la durée du jour est la plus courte de l'année, la durée de la nuit est donc la plus longue.

    (profitez de cette nuit !)

     Mais en réalité, le solstice est un événement astronomique qui ne dure qu'un instant,

    au moment où la position apparente du soleil vue de notre planète atteint son extrême septentrional ou méridional.

    Cet événement s'oppose à l'équinoxe, le moment où le jour et la nuit ont la même durée.

    Selon les prévisions de l'Institut de mécanique céleste et de calcul éphémérides (IMCCE),

    le solstice d'hiver se produira le 22 décembre, à 04h47mn57 (UTC) très exactement.

    Lors du solstice d'hiver, la déclinaison du Soleil est à son minimum (-23°26,1').

    Ce jeudi  22 décembre 2016, la durée d'ensoleillement sera d'environ huit heures en moyenne selon la région de France

    où l'on se trouve, contre près du double au solstice d'été.

     A Paris, le soleil se lèvera peu après 8h40 pour se coucher avant 17 heures.

    A Brest, ville la plus à l'ouest, il faudra attendre 9 heures du matin passées pour voir le soleil pointer le bout de son nez,

    mais ce dernier restera jusqu'à presque 17h30.

    Quant à Strasbourg, le soleil s'y lèvera peu après 8 heures pour se coucher vers 16h30.

    Dès lors, les jours vont commencer à rallonger dans toute la France jusqu'au solstice d'été,

    en juin,quand aura lieu le jour le plus long.

    et Noël dans tout ça ?

    La date du solstice d'hiver marque ainsi le début de l'hiver astronomique,

    et est un repère dans les sociétés pour délimiter les moments forts du calendrier et des saisons.

    Le solstice d'hiver dans l'hémisphère nord correspond en réalité au solstice d'été dans l'hémisphère sud, et inversement.

    Au demeurant, dans le monde entier, les solstices ont été célébrés par de nombreuses civilisations,

    de l'Egypte antique aux  sociétés chrétiennes.

    Encore aujourd'hui, la célébration de Noël correspond, à quelques heures près, au moment de l'année

    où l'hémisphère nord entre dans l'hiver.

     A vrai dire, la chrétienté s'est appuyée sur une fête païenne, qui existait bien avant que l'on ne célèbre la venue au monde du Christ.

    Sourcehttp://www.linternaute.com/

    Noël tire son étymologie du latin "Natalis dies" (jour de la naissance) qui désignait

    en Occident le moment à partir duquel les jours se rallongent à nouveau.

    ********************

     Et pour être vraiment dans l'esprit de Noël :

    Prenez  5 mn de votre temps pour écouter ce message...

     

    C'est l'hiver ...

    C'est l'hiver ...

     

     


    26 commentaires
  •  

    2016 ... Une année bissextile !

     Une année bissextile est une année comptant 366 jours au lieu de 365 .

    Il faut prendre en considération les 2 principaux mouvements de notre planète :

     Sa rotation (légèrement inférieure à 24 heures)

     

     Grégoire ou Julien ?

       Et sa révolution

    La période de révolution, est le temps mis par un astre pour accomplir sa trajectoire,

    ou révolution, autour d’un autre astre.

    Comme une planète autour du Soleil, ou un satellite autour d’une planète.

    Tous les quatre ans, il a donc été décidé d’ajuster

     la durée réelle d’une année terrestre en ajoutant 

     le 29 février...

    Grégoire ou Julien ?

    Pourquoi en février et pas un jour de plus en juillet , par exemple ?

    En toute logique, au mois le plus court qui correspond justement à une lunaison.

    La lunaison est l'intervalle de temps séparant deux nouvelles Lunes

    et dont la durée est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes.

    La Lune tourne autour de la Terre en un peu plus de 27 jours (27 j 7 h 43 min 11,5 s.)

    Grégoire ou Julien ?

    Rappelons nous aussi que janvier et février n’ont pas toujours existé dans nos calendriers.

    L’année nouvelle commençait le 1er mars = Arès, Dieu de la guerre.

    Mais le Pape Grégoire XIII met en vigueur le calendrier Grégorien que nous utilisons aujourd'hui...

    Grégoire ou Julien ?

    Différences entre les calendriers julien et grégorien

    Dans le calendrier Julien , tous les millésimes  multiples de quatre sont des années bissextiles,

    ce qui produit un décalage d’environ 3 jours par 400 ans par rapport à l’année astronomique.

    Dans le calendrier grégorien, les années séculaires  ne sont normalement pas bissextiles (on parle alors d'« années communes »).

    Les années 1700, 1800 et 1900 furent donc bissextiles dans le calendrier julien et communes dans le calendrier grégorien

    Par contre, les millésimes multiples de 400 (1600, 2000, 2400, 2800, 3200. etc.) sont bissextiles dans les deux calendriers.

    Le calendrier julien « retarde » par rapport au calendrier grégorien.

    Ce retard était de 10 jours lors de l'instauration du calendrier grégorien en 1582.

    Du fait que les années séculaires ne sont normalement pas bissextiles dans le calendrier grégorien,

    le retard du calendrier julien s'accroît d'un jour par siècle, sauf à la fin des XVI e et XXe siècles.

    Le retard est actuellement de 13 jours .

    astuce avec le sel et gif animé

    Le  calendrier grégorien prévoit qu'une année qui est divisible par 100 (par exemple, 1900) est une année bissextile

    uniquement si elle est également divisible par 400.

    Pour cette raison, les années suivantes ne sont pas des années bissextiles :

    1700, 1800, 1900, 2100, 2200, 2300, 2500, 2600

    C'est parce qu'elles sont également divisibles par 100, mais pas par 400.

    Les années suivantes sont des années bissextiles :

    1600, 2000, 2400

    Parce qu'elles sont également divisibles par 100 et 400.

    Grégoire ou Julien ?

     

    Hi ! Hi  ....Je n'ai pas fini 

    Résultat de recherche d'images pour "gif animé point d'interrogation"

    Au fait, savez- vous ce qu’il s’est passé du 

    6 au 14 octobre 1582 ?

    - Ces jours ont été supprimés pour rattraper l’écart creusé en 12 siècles !

    Vous ne trouverez donc jamais d’archives datées du 6 au 14 octobre 1582 !

    - Savez-vous aussi que n'ayant pas encore adopté le calendrier Grégorien en 1918,

    les troupes soviétiques de l'ex-URSS sont intervenues ...trop tard!

    Un vrai casse-tête pour les généalogistes amateurs comme moi !

    et plus encore pour ceux qui ont des ancêtres "voyageurs"

    Grégoire ou Julien ?

    Rappelons nous aussi que janvier et février n’ont pas toujours existé dans nos calendriers.

    Grégoire ou Julien ?

     Et saviez -vous que le premier calendrier de la poste date de 1854 ?

    100 ans avant ma naissance !

    Grégoire ou Julien ?

    Grégoire ou Julien ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    33 commentaires
  •  

     

     

    Dans le mot solstice, on reconnaît « sol » de Soleil et « stice »

    du latin stare et signifie

    « s’arrêter ».

     

     En effet, ce que nous voyons depuis la Terre,

    c’est le Soleil qui s’arrête de monter vers le zénith, le point le plus haut dans le ciel.

    Solstice d'été...

     Les rayons du soleil arrivent ainsi plus près de la verticale sur notre hémisphère

    et chauffent alors beaucoup plus qu’en hiver, le soleil nous semblant bien plus bas dans le ciel.

    Solstice d'été...

     En cette saison, il fait donc plus chaud et les jours sont plus longs,

    la durée d’exposition aux rayons du soleil étant allongée.

    Le 21 juin est ainsi le plus long jour de l’année…

    (au premier plan, les premiers lauriers)

     Solstice d'été...

    Soleil couchant pris de la terrasse, chez des amis de Sablet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Solstice d'été...

     


    44 commentaires
  •  

     

    Nuit-etoiles-filantes-12_La.jpg 

     

    Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont une pluie d'étoiles filantes visible dans l'atmosphère terrestre,

    issue de débris aussi gros qu'un grain de sable de la comète

    Swift-Tuttle.

    Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866

    qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue.

     

     

     

    Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l'atmosphère terrestre,

    soit à partir du 20 juillet environ jusqu'aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août.

    C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année,

    étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale.

     

    Etoile-doree-copie-1.jpg

     

     

    « Le bonheur ne s’écrit pas, il est comme les étoiles filantes :

    celui qui ne le voit pas ne le verra jamais. »

    Hafid Aggoune

     

    téléscope


    10 commentaires
  • Vénus et Jupiter, les deux planètes les plus brillantes du ciel,

    sont actuellement rassemblées,

    par un heureux effet de perspective, dans le ciel du soir.

     

    Proches en apparence – les deux astres se trouvent à quelques degrés l’un de l’autre –

    Vénus et Jupiter sont en réalité très éloignées…

    Vénus, le 26 mars, se trouve à 106 millions de kilomètres de la Terre,

    Jupiter, quant à elle, est éloignée de 860 millions de kilomètres !

     

    Conjonction FI 

    Photo de Serge Brunier

     

    Cette conjonction magnifique a lieu au dessus de l’horizon ouest, dès le crépuscule et en début de nuit.

     Vénus et Jupiter, éclatantes, sont visibles ensemble,

    même en pleine ville, où la pollution lumineuse éclipse les étoiles.

     

     

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

    Dès le dimanche 25, un fin croissant de Lune va s’inviter dans cette réunion planétaire,

    la Lune croisant Jupiter. 

     Le 26, c’est auprès de Vénus que se nichera le croissant de Lune et enfin le 27,

    la Lune dominant les deux planètes au dessus de l’horizon ouest, croisera l’amas d’étoiles des Pléiades.

    Source: france info.fr

     

    Peut-être de beaux clichés ce soir?

     

    téléscope


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique