•  Fable revisitée à quatre mains

    (Françoise et Mireille)

     

    Alain et le lion

                                                                                                             Photo montage Mireio

      

    Un jour, de guerre lasse, aux abords de la ville, un lion s'assoupit .

    L'Homme passant par là, devant lui s'accroupit . 

    J'aimerais , se dit-il scruter son fond de l'Être .

     

    Qui aurait pensé qu’un jour un Homme pose cette question?

    Au roi des animaux…Ce magnifique lion.

    Qui a-t-il sous cette flamboyante crinière ?

    Derrière les yeux de cet animal endormi ?

    Que fait-il ici,

    Si loin de chez lui ?

    Les questions abondent...

     

    Un borborygme informe

    Sortit alors des entrailles de l'animal

    Et notre Homme prit peur .

    D'un coup de reins se redressant

    Fit un pas en arrière .

    L'animal, impassible, souleva les paupières

    Qui se demanda-t-il, est assez audacieux pour troubler mon repos ?

     

    Mais voyant l'homme effrayé

    Le fauve semblait désolé.

    Dressé depuis tant de temps

    Pour étonner les enfants,

    Dans un cirque itinérant,

    Il est devenu proche des humains.

    Mais l'Homme ne le savait pas...

     

          Une petite voix fusa, juste derrière lui :

    - "Mais non , mon papa,il ne faut pas

    Que tu aies peur de Lui !

    Il ressemble vraiment au beau lion du cirque

    Mais c'est Mamie qui l'a cousue ...

    Cette peau de lion, et…

    C'est encore Lulu

    Qui te fait une farce !

     

    L’homme, rassuré : « Je suis idiot d’avoir confondu »

    Mais cette peluche semblait si réelle!

    Et caressant le jouet de Lulu…

    « Il m’a bien eu ! »

    Qui aurait jamais cru!

    Qu'un homme et un lion se rencontrent dans la rue…

    Ce n'était qu'un rêve de plus!

    Réalisa  que c'était impossible et

    que de toute façon ...


    Grand ou petit, laid ou tout mignon

    Homme ou animal...

    A chacun sa place .

     

    On n’est comme on naît, et l’on ne peut rien y changer !

     

    francoise.gif  et

     

                           mireille

     

     

    Flèche main      Commentaires chez Françoise

     



    4 commentaires
  • UN DÉFI :

                                       

            REVISITER "LA CIGALE ET LA FOURMI"

     Jean de la Fontaine

      à quatre mains...

     

     Nota Bene :

    Cet article publié le 30 octobre a voyagé entre nos deux Blogs .

      Il a été plusieurs fois édité, réédité et complété .

     

    La Cigale  DSCF0007                                                                                                                                          Photos: Mireio

                                                                                                                               

      " LA CIGALE ET LA LIBELLULE"  

     Oh ! Eh ! Monsieur de la Fontaine Vos fables sont un peu vieillottes

    Sans vous faire de peine

    Avec mon amie la « vieille marmotte »

    Nous allons revisiter votre fable "La cigale et la fourmi…"

    Ensemble, elles ont discuté

    Presque tout l'été!

    Seulement la petite est partie…

    La cigale est bien seule…

    Mais sous une feuille…

    Des ailes transparentes comme une bulle

    Apparait une libellule…

     Dame Cigale est bien perplexe:  

    Jamais elle n'a vu de corps aussi menu !

    - "Je ne veux pas dit-elle tout bas:

    Dire parole qui la vexe !"

    Elle réfléchit donc .

     La cigale s'approche doucement:

    - "Comme tu es belle! Mais pourquoi te caches-tu sous cette feuille?

    Tu devrais montrer, tes ailes si délicates et transparentes.

    - "Je ne peux plus bouger, ni voler répond la libellule d'une voix tremblante.

     - "Que s'est -il passé ? "

    - "Mais rien ne s'est passé !

    C'est une loi de la Nature Une fois dévoré, Il n'ya plus rien qui dure ... -

    "Mais qu'as-tu dévoré ? Interroge Cigale .

    Car tu es mal en point ! ... Dévoré , me dis-tu ?

    Mais à te voir si frêle , on ne le croirait point !

      - "Non, je n'ai pas été dé...vorée! J'ai été dés... ailée

    Si tu préfères... Un chat voulant jouer avec moi

    A brisé l'une de mes ailes Et voilà le résultat!

    Je suis condamnée à rester là!

    Plus jamais mes ailes ne brilleront dans le ciel!

    La cigale qui se sentait si seule

    Depuis le départ de son amie La fourmi

    Qui n'était pas seulement sa voisine,

    Mais sa meilleure copine,

    Se dit qu'il y avait plus malheureuse qu'elle ...

     Qui gardait ses deux ailes !

    Mais pas pour bien longtemps

    Les jours de la Cigale, en effet, sont comptés ...  

    Dans le malheur souvent...

    Tu te crois bien trop seule

    Mais à y regarder d'un petit peu plus près

    Nombreux sont ceux qui t'accompagnent,

    Et tu peux toi aussi

    Considérer autrui

    Plus malheureux que toi .

     

                                           Françoise " La vieille marmotte "

                                                                                    Mireille "Couleurs Provence"

     

    Jean-de-la-Fontaine.jpg

                                                                                     "  Je n'y avais pas pensé !!!

     

      Voir autres commentaires sur le blog de Françoise:

                    Flèche main  La cigale et la libellule

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique