• Pour la communauté de Melly: "Tableaux du Samedi"

     

     

    DSCF0011.JPG 

    Micheline et Alain Gerboud (photo qu'ils m'ont gentiment autorisé à publier)

    Ce couple a décidé d'occuper le temps laissé libre par la retraite, à leur passion:

    La peinture.

     Il y a 5 ans à peine,ils ont commencé à suivre les cours de Madame Lacourt à Jonquières (84)


    DSCF0002.JPG 

    Alain étant arlésien d'origine ne pouvait que se passionner par les

    "Arlésiennes"

    DSCF0004.JPG


     

    Mais ils ont une prédilection pour les paysages provençaux!

     

    DSCF0006.JPG 

     

    DSCF0007.JPG 

     

    Leur regard est aussi ouvert sur l'horizon...

    DSCF0015


    Qui les emmène parfois beucoup plus loin...

     

    DSCF0005.JPG

     

     

    Ces tableaux que j'ai selectionnés pour vous ont été exposés la semaine dernière

    à la Chapelle St Nazaire de Sablet...

     

    Chevalet

     

    Barre pinceau


    24 commentaires
  • Pour la communauté de Melly "Tableau du Samedi"

     

    « Le coeur d’une mère est un abîme au fond duquel se trouve

    toujours un pardon. »

     Honoré de Balzac

    Albert Anker 

      Joaquín Sorolla Bastida

    (27 février 1863 – 10 août 1923)

    Peintre espagnol, rattaché au courant de l'impressionnisme.

    Joaquin Sorolla 

          Albert Anke

    1er avril 1831 à Anet (Berne - Suisse) - 16 juillet 1910.

     

    Nicolas Bernard Lepicié 

       Nicolas-Bernard Lépicié

    né le 16 juin 1735 à Paris - 15 septembre 1784

     

     

    Chevalet

     

     


    14 commentaires
  • Pour la communauté de Melly "Tableau du Samedi" et celle de Sylvie "La vie de Château "

     

    Ayant "ratée" ma participation hier, pour la communauté de Melly,

    et n'ayant pas participé, depuis quelques temps à celle de Sylvie...

    Pourquoi?  pour une fois, ne pas associer les 2 sujets?

     

     

    Picasso

    et

    Vauvenargues (Bouches du Rhône)

     

    Picasso.jpg Déjeuner sur l'herbe (1960) Musée national Picasso

    D'après Edouard Manet

    Peint à Vauvenargues

     

    En septembre 1958, l’histoire du château rejoint celle du monde de l’art…

    Picasso acquiert la propriété et son domaine. Et l’on sait l’anecdote du peintre téléphonant à son marchand Kahnweiler :

    - "J’ai acheté la Sainte Victoire de Cézanne". -

    "Laquelle ?" lui demande son correspondant en pensant à un tableau. -

    "L’originale" répond Picasso.

    Picasso ne s’installe dans le château qu’au début de l’année suivante. Il ne s’agit alors pas d’un lieu de villégiature mais bien d’une installation pérenne que souhaite l’artiste pour échapper à une vie sociale trop prenante et au développement urbain de Cannes où il habite dans sa villa de La Californie, sur les hauteurs de la Croisette.

    Vauvenargues.jpg La photo mérite un petit clic...

     

    A quatre-vingt ans, il dédie le domaine à sa jeune épouse Jacqueline,

    en peignant le portrait Jacqueline de Vauvenargues, nouvelle maîtresse des lieux.

     

    Jacqueline de Vauvenarges (1959)

     

     

    Vauvenargues--internet-.jpgPhoto du Net

                                            

    Flanquée de deux tours du XIVe siècle et entourée d’une enceinte du XVIe siècle, la propriété appartenait en 1257 aux archevêques d’Aix. Son histoire, liée à celle de la Provence, passe par le roi René en 1473, qui cède ensuite sa terre à son médecin Pierre Robin d’Angers. Les familles de Cabanis, de Jarente et de Séguiran sont propriétaires du château jusqu’en 1548, date à laquelle, par le mariage de Marguerite de Séguiran et de François de Clapiers, il passe aux Clapiers.

    Sous l’impulsion d’Henri de Clapiers, seigneur de Vauvenargues, premier consul d’Aix et procureur du Pays de Provence en 1674, d’importants travaux modifient la place forte médiévale du château et lui donnent sa configuration actuelle, prenant assise sur l’affleurement du piton rocheux ainsi que sur les fortes murailles qui seront conservées. 

     

    le-chateau-de-vauvenargues-0011-347x310.jpg

     

    Dans son « Village de Vauvenargues » Picasso supprime les détails pour ne garder que les volumes (montagnes, maisons, pins) suivant ainsi l’idée lancée par Cezanne : simplifier le rendu de la nature et la traduire à l’aide de formes géométriques (cônes,cylindres, sphères, cubes … ) de la nous vient la naissance du mouvement cubiste source d’inspiration pour de nombreux peintre dont Picasso.

     

    Picasso meurt en 1970 et est enterré à ...Vauvenargues

     

    ligne plante

     

     

     


    16 commentaires
  • Pour "Tableaux du Samedi" gérée par Melly

     

     

    Etienne Dinet

     

    Dinet Autoportrait Auto-portrait (1831)

     

    Artiste peintre et écrivain, Alphonse-Etienne Dinet est né à Paris en 1861 dans un milieu bourgeois.

    Son passage à l'École des Beaux-arts de Paris fut couronné de succès.

     

    1 13 

     Il obtient en 1884 la médaille du Salon des Arts plastiques du Palais de l'Industrie,

    qui lui accorde une bourse pour l'Algérie, pays qu'il avait déjà visité en 1883.

     

    2 2 

     Il y resta cette fois-ci cinq ans. A son retour à Paris en 1889, il présente à l'Exposition Universelle

    une série de toiles réalisées à Bou-Saâda, ce qui lui vaut une médaille d'argent. 

     

    Sans titre 6 

     Il entreprend en 1905 un autre voyage, et s'installera à Bou-Saada, pour y vivre définitivement.

    Avec l'aide de son ami Slimane Ben Brahim Baâmar, il parcourt le désert et se familiarise

    avec les tribus nomades et bédouines, découvrant la tradition arabo-berbère.

     Il meurt Le 24 décembre de la même année à Paris,

    et sera inhumé le 12 janvier 1930 à Bou-Saada.

     

     

                               

    Barre pinceau

    26 commentaires
  •  Vasily Tropinin (1776-1857)

     

    Auto-Portrait Auto-Portrait

     

    Tropinin pt arseniya syna 1818 Arsenia Syna" 1818

     

    Magnifique portrait d'enfant ce peintre est issu d'une famille de serfs et devient apprenti pâtissier à St Petersbourg en 1790.

     Il rentre à l'académie des arts, est élève du portraitiste Chtchoukine.

     

    Tout en continuant à exercer son métier de pâtissier il commence à être reconnu comme artiste- peintre

    au style pictural très libre et très habile dans l'utilisation de la couleur.

    A Moscou de 1813 à 1818 il fait le portrait de nombreuses personnalités et il acquiert une certaine popularité.

    Il est libéré du servage en 1823 et devient membre de l'académie des Arts en 1824.

     

    J'ai choisi cet artiste autant pour son talent que pour son "histoire"

     

    Barre pinceau

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique