•  

     

     

    Sur les traces des Templiers ...

    Petite village du Vaucluse,

    située dans l'Enclave des Papes

    Où a lieu le plus important Marché aux truffes d'Europe . 

    Tous les samedis matins, de mi-novembre à fin mars sur le Cours du Mistral (marché des professionnels)

    et l'Avenue de la Rabasse (marché de détail)

    Rabasse étant le nom provençal donné à la "melanosporum"

    Mais aujourd'hui je vais vous parler de toute autre chose, même si la truffe est aussi un trésor !

    **************************************

    Sur les traces des Templiers ...

     La Commanderie de Richerenches est une commanderie templière du XIIe siècle en ruine.

    Elle est située au centre de la commune de Richerenches, village provençal d'environ 600 habitants dans l'Enclave des papes

    (morceau de Vaucluse inclus dans le département de la Drôme).

    La Commanderie de Richerenches fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 1984.

    Sur les traces des Templiers ...

      Ancien Hôtel de ville située dans la cour de la Commanderie                                Hôtel de ville actuel dans le village

    Tour de la Commanderie.

     La commanderie de Richerenches est fondée en 1136 par le frère templier Arnaud de Bedos,

    chargé de prospecter en Provence à la recherche de terrains et de recrues.

    Le lieu-dit Ricarensis (qui donnera le nom de Richerenches) lui est donné par le seigneur local Hugues de Bourbouton,

    sous l'impulsion de l'évêque Pons de Grillon.

    L'Ordre du Temple y fait construire une ferme fortifiée (Mas) ainsi qu'une chapelle achevée en 1147.

    Entrée à l'intérieur de la ferme

     L'Ordre fait également assécher les marais environnants.

    En 1138,  Richerenches devient une commanderie avec sous ses ordres de nombreuses autres maisons de Provence.

    L'agrandissement sera constant, à partir de cette période.

    Puits des Templiers...

     L'activité de cette commanderie est axée sur la culture du blé et de la vigne ainsi que sur l'élevage de chevaux et de moutons.

    Richerenches est alors réputée pour la qualité de ses chevaux, tous destriers de guerre, solides physiquement,

    dont la quasi-totalité était envoyée en Terre sainte.

    Sur les traces des Templiers ...

    Le seigneur Hugues de Bourbouton se fait templier, cède à l'Ordre tous ses biens et terrains,

    et, est nommé commandeur de Richerenches

    cette même année.

    Lors de la dissolution de l'Ordre du Temple, les terrains sont confisqués par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem

    puis par le pape en 1320.

    Sur les traces des Templiers ...

     L'ordre du Temple est un ordre religieux et militaire fondé en 1119 en Terre Sainte après la 1ère Croisade,

    à l'initiative du chevalier champenois Hugues de Payns aidé de quelques preux chevaliers.

    Le roi de Jérusalem Baudoin II leur octroie pour installer leur siège la mosquée Al-Aqsa,

    où était anciennement situé le temple de Salomon, d'où leur nom.

    La mission initiale de l'Ordre du Temple est de défendre la chrétienté en Orient :

    assurer la garde des Lieux Saints de Palestine.

    Bague des templiers

    Où est caché le trésor des templiers ?

    Sur les traces des Templiers ...

     Ils avaient pour mission la reconquête de Jérusalem.

    Les Templiers furent rapidement reconnu par le pape, qui leur accorda de nombreux privilèges en récompense de leur efficacité.

    Mais la chute de l'ordre du Temple fait l'objet d'une polémique historique.

    Le roi français Philippe le Bel se serait approprié l'or des Templiers.

    Ces derniers possédaient effectivement des richesses immenses et une indubitable puissance militaire en Europe.

    Pour de nombreux souverains, l'autorité des Templiers représentait un danger.

    En 1312, le pape prononça la dissolution de cet ordre. Mais pour quelles raisons ?

    L'Eglise et Philippe le Bel ont-ils fait main basse sur leurs richesses?

    *******************

    Sources du texte...

    Mes propres lectures et l'incontournable : Wikipédia

    **********************************************

    Bonus... Une vidéo de Mr Claude Michaud

    --------

    En repartant de Richerenches... J'ai rencontré un descendant de ces fameux destriers...

    Sur les traces des Templiers ...

     

    Sur les traces des Templiers ...

     

     


    21 commentaires
  •  

     

     

    Fini...les tongs...

     



    Fini les tongs...

     Fini les tongs...

    Etais-tu toi aussi au dernier rang en regardant l'heure de la sortie ?

     Fini les tongs...

    Inutile de préciser que ces photos sont de l'un de nos plus célèbres photographes

    Robert DOISNEAU

    Bons ou mauvais souvenirs...

    On regarde toujours  ces images avec beaucoup de nostalgie !

     


    Les annonces  en 2016 de Najat Vallaud-Belkacem sur la réforme du collège ont plongé dans l'inquiétude

    les professeurs de langues anciennes.

    Ils redoutaient la disparition de l'enseignement du latin et du grec.

    Le sujet ne semble plus d'actualité...

    Qu'en pensez-vous ?

     

     

     

    Fini les ...Tongs

     

    Fini...les tongs...

     

     

     

     


    34 commentaires
  •  

    Pas besoin d'aller plus loin,

    ni plus haut pour être au dessus des nuages !

    Photo du jour...

    Photo prise de la terrasse de chez une amie ...

    au coeur de mon village

    ( 15 août 2017 )

    Photo du jour...

     


    27 commentaires
  •  

     

    il y quelques jours ,lors d'une petite balade dans mon village 

    J'ai découvert tout à fait par hasard une vielle pompe à incendie,

    Les hommes du feu...

    d'où l'idée de cet article...

    Les hommes du feu...

     

    Les pompiers ne défilent plus avec leurs pompes et pourtant leur histoire débute avec une pompe.

    Les hommes du feu...

    « Pompier » désigne à l’origine un constructeur de pompe (c’est au 17e siècle qu’apparaissent les premières pompes)

    puis, à partir du milieu du 18e siècle, le terme s’appliquera à

    « l’homme faisant partie d’un corps organisé pour porter secours en cas d’incendie ». 

    Pompiers de Sablet

    C’est après la Révolution que le pouvoir central légiférera et chargera les municipalités de prendre

    des précautions convenables pour prévenir et faire cesser les incendies (1790).

    Par la suite, les communes sont dans l’obligation de disposer, dans la mesure du possible,

    d’une pompe à incendie (loi du 6 octobre 1791).

    En effet, en cette fin de siècle et au début du 19e siècle,

    la possession d’une pompe conditionne la formation d’une compagnie de pompiers.

    Pompe à incendie.

     Peu de communes cependant sont assez riches pour assumer l’achat de ces pompes.

    Une circulaire du ministère de l’intérieur du 6 février 1815 précise que la désignation des pompiers

    est réservée aux maires mais que les sous officiers sont désignés définitivement par le préfet.

    Officiers supérieurs du Sdis du Vaucluse

     Ce sont des civils (sauf à Paris depuis 1811) qui sont indépendants des gardes nationaux

    et ne sont pas chargés du service d’ordre. 

    (source texte : http://lagrenouillememoire.blogspot.fr/)

    Sirène de Sablet

    Caserne de Sablet

    Tout est calme...Ce jour là

    Pas de sirène ni de camions rouges...

    Les hommes du feu...

    Les hommes du feu...

    Les hommes du feu...

     La recrudescence de violents incendies meurtriers

    et les progrès techniques vont accélérer

                                                                                    la modernisation des matériels.      

                                                                                                                                  

    Les hommes du feu...

                                                                                                                                                                                                                                                       

    La lutte contre les incendies demeure la principale mission des corps de Sapeurs Pompiers

    mais reste une prérogative communale.

    L'association de plusieurs communes pour entretenir un corps est autorisée à partir de 1925.

     1932 :

    le "18" est attribué par les P.T.T. pour l'alerte des S.P.

    Après la 2ème guerre mondiale, les corps de S.P. ont considérablement évolué.

    Leurs missions sont étendues.

    On assiste désormais à une coopération et une coordination entre les différents corps,

    nécessaires par l'accroissement des risques

         due à l'évolution dans le domaine des transports et des communications.

     20 mai 1955 :

    les services départementaux d'incendie et de secours sont crées. Placés sous l'autorités du préfet

     ces services, avec à leur tête un inspecteur, sont chargés de la bonne distribution des secours et de leurs fonctionnement.

    Chaque commune d'un département est défendue par des centres de secours d'un 1er et 2 ème appel.

     Le 25 octobre 1976:

    un décret permet aux femmes de pouvoir endosser la tenue des sapeurs pompiers.

    Elles représente aujourd'hui 10 % des effectifs, tous statuts confondus.

    Source texte: http://18lessapeurspompiers.wifeo.com/

    Les hommes du feu...

    Tous les ans, les sablétains participent à la retraite aux flambeaux pour fêter leur Ste patronne :

    Sainte Barbe

    Les hommes du feu...

     

    J'en fait partie !

    Ma façon de les remercier pour leur intervention rapide et efficace

    lors d'une très mauvaise chute dans les escaliers...

    Les hommes du feu...

    Pour approfondir le sujet c'est :

    ICI

    Aujourd'hui plus que jamais avec les incendies de cet été .

    Rendons leur hommage !

     

    Les hommes du feu...

     


    32 commentaires
  •  

    Et si sur la route de vos vacances

    vous faisiez un détour par...

     

    Mon village dans la presse...

    Mon village dans la presse...

    Situé entre Gigondas et Vaison-la Romaine (Vaucluse)

    Le village a même sa chanson...

    Ecoutez !

     

    Mon village dans la presse...

     

     


    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires