•  

     

     Un article déjà publié en tout début de l'année 2014...

    Mais j'ai envie de le re-publier en ce jour  de novembre...

    ****************

    Lettres du Front...

    C'est un trou de verdure où chante une rivière,

    Accrochant follement aux herbes des haillons

    D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

    Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

    Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

    Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

    Les pieds dans les glaïeuls, il dort.

    Souriant comme sourirait un enfant malade, il fait un somme :

    Nature, berce-le chaudement : il a froid.

    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

     - Le dormeur du Val -

    Arthur Rimbaud

    ***********

    Possédant de nombreux documents émouvants d'un Grand'oncle

    qui m'ont été confiés par ma Grand'mère paternelle, il y bien longtemps,

    je voulais simplement partager un moment de mémoire...

    Lettres du Front...

    Il était jeune, il était fier !

    Dès la déclaration de la guerre

    il est parti

    La fleur au fusil !

    Ce devait être la der des der !

     Lettres du Front...

     Extrait de la 1ère lettre écrite à ses parents le 24 août 1914 !

    Le temps efface aussi ces mots écrits au crayon de bois

    par un fils aimé et aimant !

     Lettres du Front...

    Dès le début du conflit, il envoyait aussi des télégrammes ...

     Lettres du Front...

     Je possède une dizaine de lettres et bien d'autres cartes postales

    Où finalement c'est lui qui rassure ses parents en leur disant que tout va bien  

    et qu'ils ne doivent surtout pas s'inquiéter !

    (Je ne peux évidemment pas les déposer sur cet article,

    Ce serait trop long et de toute façon illisible!)

    Nous avons dans les années 1985-1986

    retranscrit tout ce courrier à la machine à écrire ,

    une façon de protéger ces documents

    *******

    Voici sa dernière lettre retranscrite telle quelle :

     Lettres du Front...

     Datée du samedi 6 février 1915...

    Tué à l'ennemi 10 jours plus tard !

     Lettres du Front...

     Son nom figure désormais sur le monument aux morts,

    parmi trente autres compagnons

    de guerre et de galère !

    Ils avaient tous entre 20 et 25 ans

    et la vie s'ouvrait à eux pleine de promesses !

     

    Lettres du Front...

    Pour la petite histoire:

    Vendredi 28 octobre 2011 sur la place,

    il est 19h00 lorsque commençait une cérémonie pour le moins inhabituelle aujourd’hui.

      Les porte-drapeaux et l’harmonie d’Aire sur la Lys étant prêts, le défilé se mettait en marche

    dans les rues du village en vue d’inaugurer pour la 2e fois le monument aux morts.

     La 1ère avait eu lieu en 1922 et rien ne s’était passé jusqu’au 4 août 2008,

    jour où un bus finissait sa course dans le cimetière après avoir heurté l’embase du monument !

    La municipalité décidait alors d’effectuer d’importants travaux .

    Ooo-----Ooo-----Ooo

     

    Lorsque j'habitais à 

    Messines près de Ypres en Belgique, 

    ( lien très intéressant pour en savoir plus sur cette ville martyre )

    Il arrivait fréquemment de trouver des objets datant de cette terrible période

    dans la campagne remontés à la surface, après les labourages ou autres travaux des champs...

     

    Lettres du Front...

     

    Inscription gravée sur le briquet à mèches :

    " Deroo Gabriel

    Prévôté 2ème BI

    Secteur Postal 137

    Souvenir de Ramerupt

    Le 28 mai 1917"

    (J'aurais aimé remettre cet objet à ses descendants,mais mes recherches sont restées vaines !)

     

    Lettres du Front...

     

    Lettres du Front...

     

     

     

     


    27 commentaires
  •  La maison hantée..

    Située dans la plaine du Comtat venaissin,

    proche de Carpentras et du Mont Ventoux,

    de la vallée du Rhône et d'Avignon...

    Célèbre pour ses figues noires...

     Village de Caromb

     Mais beaucoup moins pour sa 

    Maison hantée ...

     La maison hantée..

      Histoire et légendes de la Pré Fantasti...

    (Pré Fantasti fait suite à la déformation du provençal de

    - Espirit Fantasti - qui signifie esprit fantastique)

     La Pré Fantasti

    C'est en 1647, dans cette résidence papale, que le Pape Urbain VIII envoya ses deux neveux,

    Francesco et Antonio Barberini, cardinaux,

    en pénitence pour faire oublier leurs frasques dans la cour romaine...

     Francesco Barberini

      Mais ces deux là s'adonnaient  à l'alchimie (tentative de transformation du plomb en or),

    pratique interdite à l'époque et sévèrement punie. 

     Puis les deux frères étendirent leur activité à la vente d'un élixir de vie, dont ils se disputèrent les larges bénéfices :

    l'un lança une fiole de vitriol au visage de l'autre qui mourut à proximité de la demeure dans les affreuses souffrances qu'on imagine.

     Depuis, la légende veut que son fantôme hante ces lieux, bien sûr, désertés de tous.

     La maison hantée..

    Jusqu'au jour où un certain Marius Jouve, riche propriétaire du Barroux, revenant de Caromb

    décida de s'y reposer et où il y fut assassiné (début du XXe siècle).

    Cette ancienne résidence papale prit alors le triste nom de « Maison Hantée » ou « Pré Fantasti »

    s'inscrivant ainsi dans la légende et le patrimoine du village.

     La Barette rouge

     Le génial poète et écrivain comtadin, André de Richaud, en fit le sujet de la 2e partie de son livre

    « La Barrette Rouge »

     avec tout le talent qu'on lui connaît, et fit entrer « la Préfantasti »

    dans l'histoire de la littérature nationale !

    Richaud est un conteur de village dont les « récits veulent flamber en poèmes »

    a écrit son ami Cocteau.

     (André de Richaud a sa rue à Caromb)

    La maison hantée..

     L'histoire vraie par Pierre Nicolas

    La Pré Fantasti était bien la demeure dans laquelle deux neveux du pape Urbain VIII,

    Antonio et Francesco Barberini, sont venus se réfugier.

    Mais ils n'étaient pas des sorciers, mais des cardinaux, légats du pape.

    Mis à l'abri par leur puissant oncle, suite à une querelle de cour.

    Ils séjournent quelques temps à Caromb, , entre 1647 et 1652, le temps de se faire oublier.

    Puis reprennent du service. Antonio sera grand aumônier de France, puis évêque de Poitiers en 1653, et archevêque de Reims en 1657.

    Il mourut à Rome en 1671.

    Son frère Francesco, lui, rejoignit Rome .

    Dès son départ de Caromb , il fonda une des plus formidables bibliothèques de la ville.

    Ami des érudits comme des artistes,il fréquenta Milton et Le Bernin.

    Il mourut lui aussi à Rome en 1679.

     Source: Ville de Caromb

    ***************************************

    A vous de choisir l'histoire que vous préférez !

     

    Même pas peur !

    Même pas peur !

     

    La maison hantée..

     

     

     

     

     

     

     

    &nbsp


    24 commentaires
  •  

    " Raisin nouveau,

    raisin vermeil,

    garde la chaleur du soleil

    et verse la dans le tonneau"

    Henri Chantavoine

     Elles vont commencer...

    Après l'animation des différentes fêtes du village dans la chaleur de l'été,

    Sablet s'anime d'une toute autre façon !

    C'est le temps des vendanges... 

     Le raisin est a maturité...

    La valse des tracteurs peut commencer !

                              

     Arrivée d'un tracteur pour le chargement de bien belles grappes !

    (Au fond Séguret, le village voisin)

     

     Un autre repart après avoir déposé son précieux chargement à la cave coopérative...

     

     Lieu tout aussi animé que dans les vignes...

    On s'active de toute part... 

     En quittant la cave j'ai découvert par hasard des engins viticoles mis au rebut

    après avoir sans doute bien travaillé !

    Dommage de les avoir laissé dans cet état...

    Si vous avez encore quelques minutes...Une petite vidéo que j'ai faite avec un panel de photos

    qui reflète l'ambiance générale de mon village et des alentours, en cette période...

    (sur une jolie chanson et un peu d'humour)

    Je vous laisse déguster !

     

     Ce Monsieur est originaire de Sablet...

    Normal qu'une rue porte son nom...

     

    Elles vont commencer...

     

    Elles vont commencer...

     

     

     


    25 commentaires
  •  

     

    Nuit-etoiles-filantes-12_La.jpg 

     

    Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont une pluie d'étoiles filantes visible dans l'atmosphère terrestre,

    issue de débris aussi gros qu'un grain de sable de la comète

    Swift-Tuttle.

    Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866

    qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue.

     

     

     

    Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l'atmosphère terrestre,

    soit à partir du 20 juillet environ jusqu'aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août.

    C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année,

    étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale.

     

    Les étoiles en piste...

     

    C’est le grand classique du mois d’août. 

    La pluie d’étoiles filantes des Perséides. Le pic d’activité est déterminé pour 2018

    comme se déroulant dans la nuit du 12 au 13 août.

    Mais avant d’aller plus loin, parlons un peu des étoiles filantes en général.
     

    Ce terme est impropre bien sûr.

    Les traînées lumineuses qui zèbrent parfois le ciel ne sont en effet pas des étoiles filantes.

    Ce sont des corps célestes, le plus souvent des grains de poussière semés par des comètes

     

    Les étoiles en piste...

     

    ou de petits fragments d’astéroïdes qui rentrent dans notre atmosphère.

    En raison de la vitesse, ils s’échauffent, se consument et émettent de la lumière

    créant une ligne brillante dans le ciel nocturne.

    Chaque nuit, même en dehors du mois d’août,

    on a de bonnes chances d’admirer quelques étoiles filantes puisque

    la Terre est constamment «bombardée» de poussières,

     

    Les étoiles en piste...

     

     

    mais une grande majorité s’avère de trop petite taille pour donner un phénomène visible à l’œil nu.

    En journée, le ciel bleu qui résulte du Soleil masque toute possibilité d’en voir, sauf dans le cas d’événements exceptionnels

    où la taille du météore rend visible sa brûlante rentrée dans l’atmosphère

    (on parle alors de bolide).
    Mais revenons aux étoiles filantes «classiques» qu’on aperçoit la nuit,

    le ciel sombre favorisant le spectacle.

    Sur une année, il existe plusieurs périodes qui correspondent au moment

    où la Terre traverse un essaim de poussière, généralement laissé par une comète sur son passage.

    Les pluies portent le nom de la constellation dont elles semblent venir,

     

    Les étoiles en piste...

     

    par exemple les Géminides en décembre pour la constellation des Gémeaux et,

    dans le cas qui nous intéresse,

    les Perséides en août pour la constellation de Persée.

    On notera qu’en fait la période des Perséides s’étend de la mi-juillet à la fin août. Toutefois,

    on sait que les Perséides résultent du passage de notre planète dans l’essaim de poussière laissé par la comète Swift-Tuttle.

                                                   

    Source : Cité de l'Espace

     

    Les étoiles en piste...

     

     

    « Le bonheur ne s’écrit pas, il est comme les étoiles filantes :

    celui qui ne le voit pas ne le verra jamais. »

    Hafid Aggoune

     

    téléscope


    20 commentaires
  •  

    Un peu de fraîcheur ?

    Mes neurones ont besoin d'un arrosage...

    Ni imagination, ni courage...

    Je cherche la fraîcheur pour avoir du courage

    J'ai trouvé ... et c'est volontiers que je partage !

    Bon voyage!

     

    Cette vidéo 3D m'a été envoyée par  mon cousin Jean-Marie...(pas de blog)

    Un peu de fraîcheur ?

     

    Le tableau info de  mon village Sablet  :

    38 ° ( il y a 2 jours )

    Un peu de fraîcheur ?


         

                                                                                           

                                                             

     

     


     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires