•  

    Quel accent avez vous ?

    ********

    Suite à ce qu'on me dit parfois

    " Mais tu n'as pas d'accent du Sud "...

    Quand je suis dans le Nord

    on me dit : " tu as l'accent de Marseille ..."

    En effet, ma mère est de Bruxelles

    Mon Père est un pur Arlésien... 

    J'ai vécu en Belgique et dans le Nord de longues années et depuis 20 ans je vis au Païs de mon père...

    Je ne viens donc pas vous prendre la tête avec des accents circonflexes, graves, aigus ou trémas .  

    (Laissons çà à nos académiciens !)

    Mais pour réfléchir tout simplement sur nos accents régionaux...voir étrangers !

    Avec ce poème que j'aime beaucoup !

     

           

     De l'accent ! De l'accent !

    Mais après tout en-ai-je ? 

    Pourquoi cette faveur ?

    Pourquoi ce privilège ?

    Et si je vous disais à mon tour, gens du Nord,

    Que c'est vous qui pour nous semblez l'avoir très fort

    Que nous disons de vous, du Rhône à la Gironde,

    "Ces gens là n'ont pas le parler de tout le monde !"

    Et que, tout dépendant de la façon de voir,

    Ne pas avoir l'accent, pour nous, c'est en avoir...

    Eh bien non ! je blasphème ! Et je suis las de feindre !

    Ceux qui n'ont pas d'accent, je ne puis que les plaindre !

    Emporter de chez soi les accents familiers,

    C'est emporter un peu sa terre à ses souliers,

    Emporter son accent d'Auvergne ou de Bretagne,

    C'est emporter un peu sa lande ou sa montagne !

    Lorsque, loin du pays, le cœur gros, on s'enfuit, L'accent ?

    Mais c'est un peu le pays qui vous suit !

    C'est un peu, cet accent, invisible bagage,

    Le parler de chez soi qu'on emporte en voyage !

    C'est pour les malheureux à l'exil obligés,

    Le patois qui déteint sur les mots étrangers !

    Avoir l'accent enfin, c'est, chaque fois qu'on cause,

    Parler de son pays en parlant d'autre chose !...

    Non, je ne rougis pas de mon fidèle accent !

    Je veux qu'il soit sonore, et clair, retentissant !

    Et m'en aller tout droit, l'humeur toujours pareille,

    En portant mon accent fièrement sur l'oreille !

    Mon accent! Il faudrait l'écouter à genoux !

    Il nous fait emporter la Provence avec nous,

    Et fait chanter sa voix dans tous mes bavardages

     

    Comme chante la mer au fond des coquillages !

    Ecoutez!

    En parlant, je plante le décor

    Du torride Midi dans les brumes du Nord !

    Mon accent porte en soi d'adorables mélanges

    D'effluves d'orangers et de parfum d'oranges ;

    Il évoque à la fois les feuillages bleu-gris

    De nos chers oliviers aux vieux troncs rabougris,

    Et le petit village où les treilles splendides

    Éclaboussent de bleu les blancheurs des bastides !

    Cet accent-là, mistral, cigale et tambourin,

    A toutes mes chansons donne un même refrain,

    Et quand vous l'entendez chanter dans ma parole

    Tous les mots que je dis dansent la farandole...

     

     Poème de Miguel Zamacoïs (1866-1955), romancier, auteur dramatique et poète

     

    Bien sûr avez lu avec votre accent!

    Ecoutez avec celui là...

     



     Si le sujet vous intéresse, pour approfondir un peu

     

     

    Nos accents...

     

     

     


    34 commentaires
  •  

    Pas vraiment de thème aujourd'hui...

    Juste ma balade d'hier sous un magnifique ciel bleu.

    Comme çà fait du bien de se laisser aller sans réfléchir...

     

    Un peu de tout...

    La seule et unique cabine téléphonique de Sablet ,

    qui ne sert plus que pour panneaux d'informations !

    Un peu de tout...

    Aire de jeux récemment installée

    Un peu de tout...

    Ok, les vacances sont terminées

    Un peu de tout...

    Mais hier, nous étions pourtant mercredi

    Un peu de tout...

    Où sont donc les enfants ?

    Un peu de tout...

    Cette aire se trouve juste devant la petite école primaire et est très animée à la sortie de l'école

    où les mamans s'installent  au soleil pour le goûter avec les pit'chouns et discuter ensemble un petit moment,

    mais personne le mercredi !

    Bizarre, vous avez dit bizarre ?

    Un peu de tout...

    Un ancien pigeonnier

    Et les pigeons...Y sont où ?

    Un peu de tout...

    Ah ! en voilà un qui attend sans doute  un peu plus de feuillage !

    Un peu de tout...

    Ben le voilà ...

    Un peu de tout...

    Comme le Père Noël,  à Sablet le printemps arrive par les toits !!!

    Un peu de tout...

    Et comme toujours dans mon village,mes petites balades

     se terminent par

    la Fontaine-lavoir qui se trouve à côté de chez moi.

     

     

     

    Un peu de tout...

     

     

     


    40 commentaires
  •  

    1960, à l'époque de la RTF. Les problèmes techniques de diffusion et les "trous" entre les émissions sont légion.

    Afin d'animer un peu tous ces temps morts, la chaîne confie à Maurice Brunot la création d'un interlude,

    "le petit train rébus". Ce petit train va ainsi parcourir la campagne verdoyante jusqu'en 1963,

    sur un thème musical plein de légèreté ("Endlessly") signé Clyde Otiset et Brook Benton

    et interprété par Marc Taynor et son orchestre.

     

     

     
     (Aujourd'hui il y a moins de problèmes techniques qui finissent par nous faire
    regretter ces moments de "pause"...
    Remplacés par des pubs vraiment envahissantes !!! )
     

    Interlude...

    Interlude...

     

     

     

     

     

     

     



    27 commentaires
  •  

    2016 ... Une année bissextile !

     Une année bissextile est une année comptant 366 jours au lieu de 365 .

    Il faut prendre en considération les 2 principaux mouvements de notre planète :

     Sa rotation (légèrement inférieure à 24 heures)

     

     Grégoire ou Julien ?

       Et sa révolution

    La période de révolution, est le temps mis par un astre pour accomplir sa trajectoire,

    ou révolution, autour d’un autre astre.

    Comme une planète autour du Soleil, ou un satellite autour d’une planète.

    Tous les quatre ans, il a donc été décidé d’ajuster

     la durée réelle d’une année terrestre en ajoutant 

     le 29 février...

    Grégoire ou Julien ?

    Pourquoi en février et pas un jour de plus en juillet , par exemple ?

    En toute logique, au mois le plus court qui correspond justement à une lunaison.

    La lunaison est l'intervalle de temps séparant deux nouvelles Lunes

    et dont la durée est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes.

    La Lune tourne autour de la Terre en un peu plus de 27 jours (27 j 7 h 43 min 11,5 s.)

    Grégoire ou Julien ?

    Rappelons nous aussi que janvier et février n’ont pas toujours existé dans nos calendriers.

    L’année nouvelle commençait le 1er mars = Arès, Dieu de la guerre.

    Mais le Pape Grégoire XIII met en vigueur le calendrier Grégorien que nous utilisons aujourd'hui...

    Grégoire ou Julien ?

    Différences entre les calendriers julien et grégorien

    Dans le calendrier Julien , tous les millésimes  multiples de quatre sont des années bissextiles,

    ce qui produit un décalage d’environ 3 jours par 400 ans par rapport à l’année astronomique.

    Dans le calendrier grégorien, les années séculaires  ne sont normalement pas bissextiles (on parle alors d'« années communes »).

    Les années 1700, 1800 et 1900 furent donc bissextiles dans le calendrier julien et communes dans le calendrier grégorien

    Par contre, les millésimes multiples de 400 (1600, 2000, 2400, 2800, 3200. etc.) sont bissextiles dans les deux calendriers.

    Le calendrier julien « retarde » par rapport au calendrier grégorien.

    Ce retard était de 10 jours lors de l'instauration du calendrier grégorien en 1582.

    Du fait que les années séculaires ne sont normalement pas bissextiles dans le calendrier grégorien,

    le retard du calendrier julien s'accroît d'un jour par siècle, sauf à la fin des XVI e et XXe siècles.

    Le retard est actuellement de 13 jours .

    astuce avec le sel et gif animé

    Le  calendrier grégorien prévoit qu'une année qui est divisible par 100 (par exemple, 1900) est une année bissextile

    uniquement si elle est également divisible par 400.

    Pour cette raison, les années suivantes ne sont pas des années bissextiles :

    1700, 1800, 1900, 2100, 2200, 2300, 2500, 2600

    C'est parce qu'elles sont également divisibles par 100, mais pas par 400.

    Les années suivantes sont des années bissextiles :

    1600, 2000, 2400

    Parce qu'elles sont également divisibles par 100 et 400.

    Grégoire ou Julien ?

     

    Hi ! Hi  ....Je n'ai pas fini 

    Résultat de recherche d'images pour "gif animé point d'interrogation"

    Au fait, savez- vous ce qu’il s’est passé du 

    6 au 14 octobre 1582 ?

    - Ces jours ont été supprimés pour rattraper l’écart creusé en 12 siècles !

    Vous ne trouverez donc jamais d’archives datées du 6 au 14 octobre 1582 !

    - Savez-vous aussi que n'ayant pas encore adopté le calendrier Grégorien en 1918,

    les troupes soviétiques de l'ex-URSS sont intervenues ...trop tard!

    Un vrai casse-tête pour les généalogistes amateurs comme moi !

    et plus encore pour ceux qui ont des ancêtres "voyageurs"

    Grégoire ou Julien ?

    Rappelons nous aussi que janvier et février n’ont pas toujours existé dans nos calendriers.

    Grégoire ou Julien ?

     Et saviez -vous que le premier calendrier de la poste date de 1854 ?

    100 ans avant ma naissance !

    Grégoire ou Julien ?

    Grégoire ou Julien ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    33 commentaires
  •  

    Qui était Saint-Valentin ?

     

    Mais qui était-il

     

     Avant d'être canonisé, ce moine romain qui vivait au IIIe siècle après J.-C. s'appelait Valentin de Terni.

    En un temps où le christianisme n'était pas encore la religion de l'Empire,

    il était connu pour marier les couples selon les rites de l'Eglise.

    Il fut emprisonné sous le règne de l'empereur Claude II (214 – 270 ap. J.-C.),

    puis décapité le 14 février 268.

    On lui attribue plusieurs guérisons miraculeuses dont celle de la fille aveugle de son geôlier

    et de nombreuses conversions au christianisme qui lui valurent son martyr.

    Des reliques supposées du saint, achetées à un riche propriétaire viticole de Rôme,

    pour protéger les vignobles du Pays, du phyloxera,

    sont conservées dans la collégiale de  Roquemaure (Gard)

    depuis 1868.

    *****

    (vidéo de 2010)



    Depuis 1988, la cité fête cet événement tous les 2 ans 
    par une reconstitution historique attirant de nombreux visiteurs.
     
    (Vu les conditions météo et pour la première fois depuis 24 ans,
    cette sympathique manifestation n'as pas  eu lieu en 2012! )
     
     

    Mais qui était-il

     

     

    Mais qui était-il

     

     

    22 commentaires