•  

     

    Nuit-etoiles-filantes-12_La.jpg 

     

    Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont une pluie d'étoiles filantes visible dans l'atmosphère terrestre,

    issue de débris aussi gros qu'un grain de sable de la comète

    Swift-Tuttle.

    Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866

    qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue.

     

     

     

    Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l'atmosphère terrestre,

    soit à partir du 20 juillet environ jusqu'aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août.

    C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année,

    étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale.

     

    Les étoiles en piste...

     

    C’est le grand classique du mois d’août. 

    La pluie d’étoiles filantes des Perséides. Le pic d’activité est déterminé pour 2018

    comme se déroulant dans la nuit du 12 au 13 août.

    Mais avant d’aller plus loin, parlons un peu des étoiles filantes en général.
     

    Ce terme est impropre bien sûr.

    Les traînées lumineuses qui zèbrent parfois le ciel ne sont en effet pas des étoiles filantes.

    Ce sont des corps célestes, le plus souvent des grains de poussière semés par des comètes

     

    Les étoiles en piste...

     

    ou de petits fragments d’astéroïdes qui rentrent dans notre atmosphère.

    En raison de la vitesse, ils s’échauffent, se consument et émettent de la lumière

    créant une ligne brillante dans le ciel nocturne.

    Chaque nuit, même en dehors du mois d’août,

    on a de bonnes chances d’admirer quelques étoiles filantes puisque

    la Terre est constamment «bombardée» de poussières,

     

    Les étoiles en piste...

     

     

    mais une grande majorité s’avère de trop petite taille pour donner un phénomène visible à l’œil nu.

    En journée, le ciel bleu qui résulte du Soleil masque toute possibilité d’en voir, sauf dans le cas d’événements exceptionnels

    où la taille du météore rend visible sa brûlante rentrée dans l’atmosphère

    (on parle alors de bolide).
    Mais revenons aux étoiles filantes «classiques» qu’on aperçoit la nuit,

    le ciel sombre favorisant le spectacle.

    Sur une année, il existe plusieurs périodes qui correspondent au moment

    où la Terre traverse un essaim de poussière, généralement laissé par une comète sur son passage.

    Les pluies portent le nom de la constellation dont elles semblent venir,

     

    Les étoiles en piste...

     

    par exemple les Géminides en décembre pour la constellation des Gémeaux et,

    dans le cas qui nous intéresse,

    les Perséides en août pour la constellation de Persée.

    On notera qu’en fait la période des Perséides s’étend de la mi-juillet à la fin août. Toutefois,

    on sait que les Perséides résultent du passage de notre planète dans l’essaim de poussière laissé par la comète Swift-Tuttle.

                                                   

    Source : Cité de l'Espace

     

    Les étoiles en piste...

     

     

    « Le bonheur ne s’écrit pas, il est comme les étoiles filantes :

    celui qui ne le voit pas ne le verra jamais. »

    Hafid Aggoune

     

    téléscope


    20 commentaires
  •  

    Un peu de fraîcheur ?

    Mes neurones ont besoin d'un arrosage...

    Ni imagination, ni courage...

    Je cherche la fraîcheur pour avoir du courage

    J'ai trouvé ... et c'est volontiers que je partage !

    Bon voyage!

     

    Cette vidéo 3D m'a été envoyée par  mon cousin Jean-Marie...(pas de blog)

    Un peu de fraîcheur ?

     

    Le tableau info de  mon village Sablet  :

    38 ° ( il y a 2 jours )

    Un peu de fraîcheur ?


         

                                                                                           

                                                             

     

     


     


    15 commentaires
  •  

    Que serait la gastronomie méditerranéenne sans le basilic ?

    Emblème de la cuisine italienne, il est aussi très présent dans le sud de la France,

    notamment en Provence .

     

    Basilic pour le Pistou...

     Originaire d’Inde, le basilic a acquis ses lettres de noblesse

    dans le bassin méditerranéen.

     Basilic pour le Pistou...

     La soupe au pistou est la recette de soupe traditionnelle de la Provence.

    C'est une soupe que l'on déguste exclusivement l'été.

    Basilic pour le Pistou...

     La sauce au pistou ou tout simplement pistou est une sauce,

    équivalent provençal du pesto en italie, à base de basilic pilé, d'ail et d'huile d'olive.

    Basilic pour le Pistou...

     Pistou provient du latin pistare qui signifie écraser

    car il est indispensable d'écraser les feuilles de basilic au mortier

    pour bien les incorporer à la préparation. 

     Basilic pour le Pistou...

     Le mot pistou désigne donc la pommade qui accompagne cette soupe

    et non le plant de Basilic.

    C'est l'équivalent provençal du pesto en italie...

     Basilic pour le Pistou...

    C'est bien connu en France après un bon repas, tout fini en chanson !

     

     

    Basilic pour le Pistou...

     


    27 commentaires
  •  

    Daniel Ridgway Knight

    (15 mars 1839 à Philadelphie, Pennsylvanie - 9 mars 1924 à Paris)

     

    Peintre bucolique...

     

     En 1861, Daniel Knight vient à Paris pour étudier la peinture et rentre à l'École des beaux-arts,

    avec Cabanel comme professeur puis dans l'atelier de Charles Gleyre

    et plus tard dans celui de Jean-Louis-Ernest Meissonier

     

    Peintre de la campagne...

     

     En 1863, il repart aux États-Unis à l'armée et étudie les portraits et les expressions.

    En 1872, il revient vivre en France, dans sa maison et son atelier de Poissy.

    Il rencontre Renoir, Sisley.

     

    Peintre de la campagne...

     

     Impressionné par le travail de Jean-François Millet en 1874 à Barbizon,

    il rencontre le peintre mais trouve que ses œuvres sont par trop fatalistes,

    il préfère peindre le peuple dans ses bons moments de tous les jours :

    des paysannes dans la nature ou aux tâches ménagères.

    C'est un peintre naturaliste

     

    Peintre de la campagne... 

     

     Une petite vidéo pour découvrir d'autres petites merveilles

    sur une chanson qui ne devrait pas te déplaire !

    Même si il y a un petit décalage de saison !

    (tu comprendras en écoutant)

     

     

     

     

     

     

     


    33 commentaires
  •  

     JULIE-VICTOIRE DAUBIÉ

    (1824-1874)

    Aujourd'hui :

    "Journée internationale de la femme"

    L'occasion de rendre hommage à la

    Première bachelière de France...

     Passe ton bac d'abord... !

       En août 1861, l'Académie de Lyon décerne le baccalauréat ès lettres à une femme

    dont la candidature avait été refusée auparavant par l'Académie de Paris et par celle de Lyon.

    À trente sept ans, Julie-Victoire Daubié devient pourtant la première bachelière de France.

     Bien qu’elle ne puisse pas assister aux cours.

     ( l’examen était accessible aux femmes, mais les cours leur étaient encore interdits )

    Passe ton bac d'abord... !

     En hommage à la première bachelière de France, l’ancienne chambre de Mme Augereau,

    épouse du propriétaire de l’Hôtel de Rochechouart, qui abrite aujourd’hui

    le Ministère de l’éducation nationale a été rebaptisée "Salon Julie Daubié."

    0oo---0oo---Ooo

     Elle réussira sa licence ès lettres le 28 octobre 1871 et deviendra également la première femme licenciée.

    Il lui faut encore plusieurs mois et l'intervention de l'impératrice Eugénie

    pour obtenir la remise de son diplôme qui "ridiculise"

    le ministère de l'Instruction publique, du moins au dire de son titulaire.

     

    Passe ton bac d'abord... !

     Julie avait trouvé un précieux soutien auprès de l’influent

    Saint-Simonien, François Barthélémy Arlès-Dufour,

    adjoint au maire de Lyon, co-fondateur du Crédit Lyonnais, initiateur du Canal de Suez,

    fondateur de l’École Centrale de Lyon et de la Société d’Enseignement Professionnel du Rhône, etc.

    qui présenta un rapport favorable au nom de la commission du concours.

     Passe ton bac d'abord... !

     Passe ton bac d'abord... !

     De nombreux hommages, passés presque inaperçus, lui ont été rendus

    lors des 150 ans de sa réussite au baccalauréat . 

     Passe ton bac d'abord... !

     Une fresque lui est consacrée dans le village où elle a passé son enfance et est décédée,

    Fontenoy le Château (Vosges).

    On peut lire sur le tableau :

    « La femme deviendra dans la société tout ce qu’elle sera capable d’être. »

                                                                                                  0oo---0oo---Ooo

                                                              Elle meurt peu de temps avant la soutenance de son doctorat.

    En ouvrant ces portes, Julie-Victoire est une pionnière qui montre le chemin de l'émancipation

    des femmes seules de milieu modeste qui doivent travailler pour vivre et

    affirme en actes l'égalité nécessaire des hommes et des femmes dans l'enseignement.

    0oo---0oo---Ooo 

    Pensons à toutes ces femmes qui comme elle,  qui se sont battues avant nous...

    Tant qu'il y aura une "journée de la femme" il faudra encore se battre sans cesse

    pour que cette journée n'est plus lieu d'être! 

     

     

     

     

     


    28 commentaires