•  

    « Jucunditas » ou « Jucundus » « Joie et allégresse »

    ce terme latin est devenu au fil du temps

    « Gigondas ».

     Y a pas que du vin à Gigondas...

     L'Eglise paroissiale Sainte Catherine d'Alexandrie

    Sur le même plan de sol que l'édifice primitif, elle est une deuxième construction datant du début du XVIIIème siècle.

    Son beffroi, son horloge et son cadran solaire datent de la même période.

    On peut noter sur sa façade une niche abritant la statue de l'Immaculée.

    La toiture, très typique et pyramidale, couvre la nef centrale dont les voûtes en ogives,

    épousent les mêmes formes depuis la préhistoire.

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Mécanisme de l'ancienne horloge...

     Y a pas que du vin à Gigondas...Y a pas que du vin à Gigondas...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

     Le Château Féodal

    Il a appartenu aux Princes d'Orange, et a probablement été utilisé comme résidence secondaire.

    Plus tard, en 1678, les Hospices furent créés.

    Après la révolution Française, ce lieu fut aménagé en école pour jeunes filles,

    pour être enfin abandonné au début du XXème siècle,

    et tomber rapidement en ruines.

    De 1983 à 1994, l'association « Gigondas d'Hier et d'Aujourd'hui »,

    entreprend sa restauration, en collaboration avec l'association « REMPARTS ».

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     L'occupation humaine est attestée depuis la période du néolithique moyen.

    Ce sont les Romains qui ont donné le nom au village, ayant introduit la culture de la vigne et de l'olivier.

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    *****************************************

    Je vous assure que je n'ai pas abusé

    de ce délicieux breuvage

    fierté du village...

    Pourtant, je vois tout penché !

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     J'ai vu 2 éléphants..."verts"

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Une "Dame Bleue"

     Y a pas que du vin à Gigondas...

     Une plume vers le ciel

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a sans doute un évadé quelque part !

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Et quelqu'un qui me regarde d'un drôle d'air !

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Aujourd'hui, ce site est utilisé en tant que lieu culturel avec,

    d'une part le Cheminement de Sculptures, et d'autre part, le festival des Soirées Lyriques.

    C'est pourquoi j'ai fais ces étranges rencontres !

    Mais avant de reprendre la marche

    un petit rafraîchissement à la claire fontaine s'impose...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     

     

     

     

     

     


    27 commentaires
  •  

    Bonjour Mars...

    Mars est un mois important pour moi...

    Le 1er mars, naissance de ma première fille

    2 mars, naissance de sa fille...

    20 mars, naissance du petit garçon de mon autre fille...

    Ils sont tous à plus de 1000 km de chez moi

    Et en cet après-midi ensoleillé

    J'ai fais ces photos en pensant à eux... et à tous les autres !

    Bonjour Mars...

     Remparts de mon village perché !

    Bonjour Mars...

    Un p'tit cabanon

    Bonjour Mars...

    Bonjour Mars...

    Vues panoramiques quand je descends du village

    Bonjour Mars...

    Entrainement pour le tour de France

    Bonjour Mars...

    Le Mont Saint Amand domine la vallée

    Bonjour Mars...

    Zoom sur le clocher  de Sablet (à 200 m d'altitude)

    Bonjour Mars...

    Un regard vers le ciel avant de commencer à grimper pour le retour...

    Bonjour Mars...

    Un retardataire 

    Bonjour Mars...

    Je me suis assise sur ce banc avant d'attaquer la montée

     pour rentrer à la maison !

    Bonjour Mars...

     

    Bonjour Mars...

    En mars, quand le merle a sifflé, l'hiver s'en est allé

     

    En mars, quand le merle a sifflé, l'hiver s'en est allé

     

     

     


    30 commentaires
  • Je poursuis quelques essais Nikon

    Une occasion de partager mon environnement...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

    Suite de mes essais ...

     

    Un peu déçue par certains contrastes !

    Suite de mes essais ...

     

     


    38 commentaires
  •  

    J'ai enfin reçu mon nouvel APN

    Tout beau, tout neuf...Tout rouge !

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    Une excellente météo m'a permis de faire une belle promenade

    pour des premiers essais et réglages...

    (N'hésitez pas à cliquer sur l'image ... C'est mieux ! )

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

     Le zoom m'a l'air correct !

    Pigeon que je devinais à peine en haut d'une des tours des remparts 

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    Vue sur le village de Rasteau  ( à environ 5 km )

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    Essai Sépia d'une des tours de mon village...

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    Puis d'autres essais au fil de mes pas

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

     

    Pas complètement satisfaite, mais je vais m' habituer !

    J'ai retrouvé mon 3ème oeil...

     

     

     


    37 commentaires
  •  

     

    La toponymie française est l’étude des origines des noms de lieux en France.

    La toponymie a toujours intéressé les érudits.

    À l'origine d'interprétations souvent douteuses ou fantaisistes

    (suivant les règles d'une étymologie populaire), elle n'a acquis son caractère scientifique que dans la seconde moitié du XIXe siècle.

    En France, la question du recueil et de la notation de la toponymie s'est posée

    dès l'établissement de la carte de Cassini au XVIIIe siècle.

     Lors de la mise en œuvre de cette carte, les opérateurs avaient dressé des listes de noms de lieux,

    pour la moitié des 182 feuilles seulement.

    Une étape importante a été la réalisation de dictionnaires topographiques

    pour chaque département,

    projet mis en place dans les années 1870, qui a abouti pour une trentaine de départements.

     Chaque toponyme y est présenté avec un maximum de détails sur son évolution au fil des siècles,

    à partir de sa première mention dans les textes les plus anciens, généralement médiévaux.

    Même si certains ont étudié le sujet avant lui,

    Auguste Longnon est considéré comme le fondateur en France d'une toponymie véritablement méthodique et systématique,

    avec son ouvrage Noms de lieux de la France, paru en 1920.

    Par la suite, d'autres chercheurs ont développé ses travaux .

    Aujourd'hui, plusieurs spécialistes continuent d'approfondir les recherches toponymiques

    Source: Wikipedia

     Classification des toponymes français

    Il existe deux façons de classer les toponymes en France.

    On peut le faire selon les diverses strates linguistiques qui se sont succédé dans le pays,

    depuis le pré-indo-européen jusqu'au français moderne.

    (une variante de cette classification est de diviser les noms par périodes historiques).

     On peut aussi privilégier un classement selon la nature des lieux :

    rivières, montagnes, terres cultivées et incultes, lieux d'habitation,

    lieux de culte, termes liés à l'élevage, à l'industrie ou à l'artisanat, etc.

    Comme...

     Petit village viticole situé dans la Drôme...Mais seulement à 20 km de chez moi.

     

                          

     

     

     

     


    32 commentaires