•  

     Je continue ma série sur les films tournés dans

    le Vaucluse et sa région.

    Toujours l'occasion de vous faire découvrir une ville ou un village

    de ce beau département où j'ai la chance de vivre...

    Aujourd'hui :

    Une grande année...

    Une grande année, ou Un bon cru au Québec, (titre original : A Good Year)

    est un film américano-britannique réalisé par Ridley Scott et sorti en 2006.

    Peter Mayle et son épouse (Photo de Patrick Gaudin)

    Il adapte le roman Un Bon Cru de l'écrivain anglais Peter Mayle.

    " Max Skinner est un trader avare et sans scrupule qui travaille à la City de Londres.

    Un jour, il hérite de son oncle Henry décédé un vignoble en Provence.

    Il se rend sur les lieux et il tombe sous le charme de la France profonde, en particulier du vin,

    du climat méditerranéen et des femmes, surtout Fanny Chenal, jolie gérante d'un café local.

     Il retrouve sur le domaine de son oncle Francis Duflot, le vigneron qu’il a connu enfant et qui veille depuis trente ans sur le vignoble."

     Alors qu’il prend possession de ses terres, Max apprend qu’il est suspendu à la suite d'une de ses transactions douteuses.

    Il se résout à s’installer quelque temps dans la propriété. Sachant qu’un château et un vignoble peuvent valoir plusieurs millions de dollars

    si le vin est bon, il envisage de vendre. Mais il découvre que le domaine ne produit qu’une horrible vinasse.

    Alors que Max commence peu à peu à goûter la douceur de la vie provençale, une jeune Californienne,

    Christie Roberts, débarque soudain et prétend qu’elle est la fille illégitime de l’oncle décédé,

    ce qui pourrait faire d’elle l’héritière du domaine.

    Tandis que Max s’interroge sur son avenir et celui du château, il découvre dans la cave plusieurs bouteilles d’un vin nommé

    Le Coin Perdu, dont on l’assure qu’il se vend très cher de la main à la main depuis des années.

    Principaux lieux de tournages :Londres pour les séquences de bourse,

    Mais surtout :

    Une Grande Année...

    Bonnieux pour le domaine viticole (domaine du Château La Canorgue),

    Une Grande Année...

     Gordes pour les scènes du restaurant où travaille le personnage incarné par Marion Cotillard, 

    Une Grande Année...

    Cucuron pour la scène du restaurant où Max et Fanny vont dîner .

    Une Grande Année...

     Oppède   Ridley Scott possède une maison dans le Vaucluse depuis plusieurs années.

    Une Grande Année...

    Joucas où Russell Crowe et sa famille ont séjourné pendant la durée du tournage 

     petit village de Vaucluse situé dans le parc naturel régional du Luberon.

     

    Une Grande Année...

     

    Une Grande Année...

    Ridley Scott et Peter Mayle sont voisins de vacances dans le Luberon.

    C'est à la suite d'un article sur le prix du vin, en 2004, que leur est venue l'idée de traiter le sujet.

    Ils convinrent alors que Peter écrirait un roman et que Ridley l'adapterait au cinéma.

    *************

    L'acteur a apprécié la Provence .

    « Avec Ridley nous gardons un excellent souvenir du Vaucluse lorsque nous y avons tourné

    Une grande année. Je crois que je n'ai jamais aussi bien mangé de ma vie ».

    ***********************************

    Une Grande Année...

     Dommage que l'équipe ne soit pas venue à Sablet

    Car je peux vous dire qu'après dégustation au coeur des vignes,

    cette année sera encore une Grande Année !

    Une Grande Année...

     

     


    48 commentaires
  •  

     

    Je reprends ma série sur les films tournés dans

    le Vaucluse et sa région.

    Toujours l'occasion de vous faire découvrir une ville ou un village

    de ce beau département où j'ai la chance de vivre...

    Aujourd'hui :

    ********

    Si vous passez ou êtes passés lors d'un séjour dans ce petit village du Luberon en Vaucluse

    vous penserez peut-être à ce film !

    "Le coeur des hommes 3"

    En effet de nombreuses scènes se déroulent à  LOURMARIN .

    Synopsis :

    Alex, Antoine et Manu rencontrent Jean, un solitaire, qui ignore les plaisirs de l'amitié.

    Peu à peu, ils apprennent à se connaître, à s'apprécier.

    Jean est touché par la complicité et l'affection qui nourrit leur relation, il découvre le bonheur d'être ensemble.

    Quand leurs aventures sentimentales et les épreuves de la vie les bousculent,

    ils se regroupent pour les partager, pour se tenir chaud.

    De confidences en éclats de rires, le trio redevient un quatuor.

    Le quatuor Bernard CampanJean-Pierre Darroussin,  et le petit nouveau Eric Elmosnino, et Marc Lavoine.

    Secret de tournage sur Le Coeur des hommes 3 :

     Quand Jeff rime avec griefs...

    A la base, Jeff, le personnage incarné par  Gérard Darmon, était prévu dans le scénario comme pour les deux premiers volets.

    Seulement, le comédien, en froid avec Marc Esposito pour d’obscures raisons, n’a pas souhaité faire partie de l’aventure.

    Comme il était impensable pour le cinéaste que Jeff soit joué par un autre acteur, il a donc décidé de réécrire le scénario

    en intégrant un nouveau personnage, Jean, campé par Eric Elmonsimo

    Mais il y avait un risque, celui que les trois autres acteurs principaux n’adhèrent pas à cette idée, comme précise le metteur en scène :

    "Il aurait suffi que l'un des trois n'aime pas, et tout tombait à l'eau.

    Dans mon esprit, on pouvait faire une suite cohérente avec un nouveau, pas avec deux."

    Source : Allo Ciné

    Pour en savoir plus : ICI

    Le coeur des Hommes...

    Au village on est frappé par l'architecture typiquement méditerranéenne du site :

    ruelles étroites et sinueuses, belles maisons anciennes aux façades restaurées avec les matériaux du pays

    et toujours une petite placette ombragée où l'équipe du film a pu s' imprégner

    de la douce atmosphère de la belle Provence .

    Le coeur des Hommes...

     - Maison d'Albert Camus -

    Les habitants aiment bien souligner le fait qu'Albert Camus, prix Nobel de littérature,

    a vécu et écrit ici. Il est d'ailleurs enterré dans le cimetière du village.

     

    Le coeur des Hommes...

    Le coeur des Hommes...

     

     

     


    41 commentaires
  •  

    Je poursuis ma série sur les films tournés dans

    le Vaucluse.

    ********

    Le Hussard sur le toit...

    Parmi de nombreux villages du Gard et de Haute Provence

    Quelques scènes ont été tournées dans le département du Vaucluse.

     

    Un Hussard de la République...

     

     Un Hussard de la République...

                     D'après un  roman de Jean Giono publié en 1951     

                                 

         Le Hussard sur le toit...

    1832

    Toute la Provence est victime d'une épidémie de Choléra.

    Angelo Pardi, jeune officier italien, est poursuivi par des malfaiteurs à la solde de l'Autriche.

    Il traverse des villages dévastés par la maladie et la mort , et se dirige vers la vallée de la Durance. 

    Toits de Cucuron.

    Arrivé à Manosque, Angelo, est accusé d'avoir empoisonné l'eau de la fontaine.

    Il échappe de justesse à la foule en colère qui souhaite se venger des "empoisonneurs de fontaines ».

    Il se réfugie sur les toits de la ville. Dans l'une de ces maisons, il rencontre une jeune femme, Pauline de Théus. 

    Malgré son état inquiétant la  jeune femme l'accueille sans crainte.

     Laudun (Gard)

     

     Manosque

     Le Hussard sur le toit 

    est une construction imaginaire romanesque dans laquelle s'inscrit un savoir extérieur à la littérature,

    s'appuyant sur une documentation médicale et historique réunie par Jean Giono.

    Malaucène.

    Avec un budget de plus de 176 millions de francs (26 millions d'euros),

    le film est à l'époque le plus cher du cinéma français.

     Pour en savoir plus : ICI

    Un Hussard de la République...

    Un Hussard de la République...

     

            


    38 commentaires
  • Bienvenue chez les ch'tis

    Une fois n'est pas coutume...

    Pour le 6 ème n° de cette rubrique, je vais quitter un peu le sud pour le

    NoOOrd !

    (Passez la souris sur l'image pour les infos-bulles)

     

    Bienvenue chez les...

    Films d'hier et d'aujourd'hui...(6)U

     Si le début du film commence à Cadenet dans le Vaucluse

    - voir mon article déjà publié  ICI -

    Vue du village de Cadenet (84)

     et à Salon de Provence  dans les Bouches du Rhône...

    Salon de Provence (13)

     L'histoire nous fait bien vite traverser la France...

    Du sud au nord...

    Bergues- Salon de Provence

    Un ami à visité cette petite ville  après le film sorti en 2009

    et m'a gentiment proposé ses photos...

    Michaël Fok Bor

    Beffroi de Bergues

     Eglise St Martin

    Maisons au bord du canal où Dany Boon et Kad Merad se "lachent"

    Maison où ils finissent leur tournée -Bien imbibés ! 

    Reconstitution de la cuisine

    Reconstitution de la cuisine

    D'autres photos de Bergues...

    Eglise Saint -Winoc

     Je rappelle le synopsis...Si c'est vraiment nécessaire

    " Philippe Abrams est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible.

    Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d'obtenir une mutation sur la Côte d'Azur.

    Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.

    Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c'est l'horreur,

    une région glacée, peuplée d'êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le "cheutimi".

    Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami :

    Antoine, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées.

    Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu'il se plait dans le Nord.

    Elle pense même qu'il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu'en effet, il vit un enfer à Bergues.

    Dès lors, sa vie s'enfonce dans un mensonge confortable..."

     

    D'autres photos de Bergues

    Pour tout savoir...

    Le tournage s’est déroulé sur une durée de 53 jours et les premières scènes ont été tournées dans le sud de la France, à Salon-de-Provence. La maison dans laquelle Philippe Abrams rend visite à l'oncle de Julie est celle utilisée dans l'adaptation de La Gloire de mon père par Yves Robert. L'essentiel du tournage a ensuite eu lieu à Bergues du 21 mai au 13 juin 2007. La sélection de la ville avait débuté en février 2007 et Dany Boon a choisi cette petite ville de l’arrondissement de Dunkerque, pour deux raisons : parce qu’il avait de la famille là-bas, mais aussi parce qu’il voulait une ville peu connue et pas trop grande, ce qui ne correspondait pas avec sa ville natale, Armentières.

    D’un point de vue purement historico-linguistique, le choix de Bergues comme lieu de tournage principal du film Bienvenue chez les Ch’tis n’est pas vraiment adéquat, dans la mesure où, si une grande partie du Nord-Pas-de-Calais est de culture ch’timie (donc de langue picarde), ce n’est pas le cas de Bergues qui est de culture flamande.

    Lexique, images et uniforme postier

    La Poste n’a pas donné son autorisation à Dany Boon pour tourner dans les vrais locaux de Bergues et le tournage s’est fait dans un bâtiment appartenant à Gaz de France où l’on a recréé un bureau de Poste. Devant le succès populaire du film, Gaz de France a décidé d’offrir le site à la ville de Bergues. La ville compte alors faire du site GDF une « maison des artistes et des cultures du Nord » où des artistes pourront produire quelque chose pendant deux ans. Finalement après deux ans et demi sans exploitation, l'ancien site de GDF a accueilli, du 7 août eu 22 novembre 2010, des éléments de décor et photos du tournage. Un bureau de Poste et la cuisine dans laquelle s'est déroulée la scène du petit-déjeuner au maroilles et à la chicorée ont été reconstruits60. Environ 10 000 personnes dont 7 000 payantes sont venues voir cette exposition dans ce bâtiment central du film. L'intégralité de l'argent collectée a été reversée aux cinq associations locales d'entraide et de solidarité qui ont œuvré dans l'organisation et la gestion de l'exposition, comme cela était prévu.

    Durant les scènes à vélo, les acteurs étaient réellement soûls. De même, lorsqu'ils urinent dans le canal de la Colme, le système de pompe qui aurait dû être utilisé se voyait trop à l'écran puisque Dany Boon était en chemise, les acteurs ont donc réellement uriné pour cette scène. Le Café que le personnage de Philippe emboutit à vélo dans le film est le véritable Café de la Poste, qui se situe à proximité de la vraie Poste de Bergues. Dans le film, le café a pris le nom de Café de la Poste pour être en accord avec le fait qu'il ne se situe pas à côté de la fausse Poste du film.

     D’autres séquences ont été tournées ailleurs qu’à Bergues. Une partie du film a par exemple été tournée le 16 mai 2007 à Bruay-la-Buissière dans la cité des Électriciens, qui est la plus vieille de la région. La scène avec les chars à voile a été tournée sur la plage de Malo-les-Bains, à Dunkerque. La scène du restaurant a été tournée au restaurant Chez Morel, place du Théâtre à Lille, face à la Chambre de commerce. Quant au passage au stade Félix-Bollaert, il a été tourné lors de la rencontre Lens-Nice le samedi 19 mai 2007.

     Grâce à « l’implication totale de la commune dans le quotidien du tournage avec notamment la mise à disposition de locaux municipaux pour l’équipe de Dany Boon », Bergues reçoit le Trophée Atalante 2009. La ville reçoit également la Marianne d'Or en 2012 pour avoir su se mettre en valeur après le film

    Source wikipédia

     

    Calendriers des ch'tis

    Allez voir aussi le superbe article de Clio

    Pour découvrir cette charmante bourgade

    Bergues

     

    "Un étranger qui vient vivre dans le Nord il brai (pleure) deux fois.

    Quand il arrive et quand il repart..."

     

    Films d'hier et d'aujourd'hui...(6)

    Films d'hier et d'aujourd'hui...(6)


    51 commentaires
  •  

    Aujourd'hui je ne vais pas parler d'un film, mais d'un feuilleton télévisé !

    (info-bulles, en passant la souris sur les photos)

     Films d'hier et d'aujourd'hui...(5)

    Dans cette rubrique, je ne pouvais pas passer à côté d'un tournage tourné dans la capitale du Vaucluse :

    Avignon...

     Films d'hier et d'aujourd'hui...(5)

     La Demoiselle d'Avignon est un feuilleton télévisé français en six épisodes de 52 minutes

    ou 14 épisodes d'une vingtaine de minutes, écrit par Frédérique Hébrard et Louis Velle,

    réalisé par Michel Wyn et diffusé

    à partir du janvier 1972 sur la deuxième chaîne de l'ORTF.

    La romance a également été publiée sous forme de livre.

    Films d'hier et d'aujourd'hui...(5)

     La musique du générique a été créée par Georges Van Parys

    Ecoutez la musique du générique...

    Un groupe de jeunes Kurlandais arrive en Avignon dans un Combi VW bleu de la

    'Kurlandi Interzum Touristiak Avignon,

    en chantant l'air de la série.

    Ils viennent pour la "cérémonie d'Adélaïde", ancienne reine de Kurlande,

    Château de ...Kurlande

    En fait le château de Frédérikborg au Danemark

     née en Avignon en 1792.

    Ils crèvent un pneu non loin du célèbre pont et sont aidés par de jeunes Avignonnais.

    Pont St Bénézet (pont d'Avignon)

    Les enfants se souviennent d'un film qu'ils ont vu sur la Kurlande.

    Ils les invitent chez leur tante, Christine Fonsalette, qui vit dans un château non loin de là.

    Fort St André - Villeneuve-lès-Avignon

     (Il s'agit  en fait du Fort Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon).

    Au delà du Rhône,Villeneuve les Avignons dans le Gard

      Son fils, François, effectue des fouilles dans la propriété. Sa mère désespère de le voir un jour marié,

    et c'est à ce moment qu'une globe-trotteuse enragée, Caroline, arrive en hélicoptère pour l'emmener à Rome.

    Elle le demande même en mariage, mais François décline...

    Les Kurlandais rendent hommage à Adélaïde puis rejoignent le château, précédés par les enfants.

    Et c'est en visitant le jardin que Koba surprend François en train de raconter une histoire de déesse à de jeunes enfants

    qui l'aident dans ses fouilles. François en perd le fil de l'histoire qu'il racontait.

    C'est le coup de foudre !

    Marthe Keller dans le rôle de caissière

    ****************************

    Bonus...

    Alors que le couple Louis Velle-Frédérique Hébrard fait ses courses

    dans un supermarché, ils remarquent à la caisse une jeune femme qui porte un diadème

    autour du cou, aussi ravissant que singulier.

    Toujours à l'affût d'un sujet de scénario,

    une même idée leur vient alors:

    Et si cette jeune caissière cachait en réalité une princesse de sang royal...!

    C'est cette petite anecdote qui viendra nourrir l'imagination débordante des deux auteurs...

    et constituera une des péripéties du dernier épisode.

    *******************************************************************************

    20 ans plus tard à Sablet

    1992: Frédérique Hébrard et ...moi

    Films d'hier et d'aujourd'hui...(5)


    41 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique