•    Attablé dans un troquet parisien, Nicolas Chabanne (un gars bien de chez moi )

    nous reçoit un jus de tomate à la main.

    À peine arrivé, le ton est donné :

    « Regardez, c’est fou ! On dit “jus de tomate”, alors qu’il existe plusieurs milliers de variétés qui pourraient donner tant de saveurs différentes !

    C’est un de mes projets, mais pas tout de suite, le temps me manque… »

    L’homme est peu connu.

    En revanche, son logo à la pomme édentée qui offre des produits abîmés vendus moins chers fait un carton.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

     À l’origine, Nicolas Chabanne n’était pas destiné à faire carrière dans le secteur. Il est désormais un porte-parole ardent

    contre le gaspillage alimentaire.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Nicolas Chabanne, c’est justement ça :

    des idées à foison, de l’énergie à revendre et un débit de paroles impressionnant,

    le tout animé par une passion qui se lit sur son visage jovial. Il peut arborer un sourire fier ;

    l’homme est à l’origine de la démarche, devenue célèbre, des Gueules cassées.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Le principe, à ne pas confondre avec les fruits et légumes moches d’intermarché :

    signaler les produits abîmés ou en fin de date de consommation avec un marketing décalé.

    Après s’être fait connaître aux fruits et légumes, la démarche envahit les autres linéaires.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

     Ce coup de génie lui vaut un agenda bien rempli entre les médias, friands de l’histoire,

    les industriels, les enseignes et les associations alimentaires, qu’il essaie, tant bien que mal, de fédérer.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

     Coup de foudre à Carpentras

    Première surprise, ce sudiste s’est retrouvé un peu par hasard dans les fruits et légumes.

    Loin de la terre et des champs, l’étudiant de Carpentras (84)

    monte à Paris pour suivre un cursus de lettres modernes spécialisées à la Sorbonne.

    En parallèle, il s’inscrit dans le tissu associatif et s’occupe de l’organisation d’événements en tout genre entre Paris et le sud de la France.

    Sa disponibilité, son bagou et son aisance lui assure une notoriété.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Mais le jeune homme ne se reconnaît pas dans cette vie.

    « J’ai beaucoup aimé faire cette activité, j’ai fait des rencontres extraordinaires, mais cela ne collait pas avec pas mes valeurs,

    je me cherchais toujours. »

    Décision prise, Nicolas Chabanne repart dans son Sud natal, avec un tout autre projet : la réinsertion des jeunes dans le monde du travail.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Il crée ainsi une société de centre de lavage autos sur les parkings des hypers :

    Wash n’Wash. Le concept séduit et se développe…

    « Dès que j’ai une idée, je ne sais pas la garder pour moi, ma morale judéo-chrétienne sans doute »,

    lâche-t-il, mi-amusé, mi-pensif.

    Cette idée plaît au groupe Casino, qui rachètera Wash n’Wash clés en main à la fin des années 90.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Du Kärcher aux fruits et légumes, le lien n’est pas forcément évident, c’est un peu par hasard qu’a lieu, en 2003,

    son « coup de foudre » avec ce secteur.

    Nicolas Chabanne, maintenant père de trois enfants, entame sa troisième vie.

    Il est en charge de la commu­nication pour la communauté d’agglomération du Grand Avignon.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Il rencontre à cette occasion une bande de passionnés,

    les membres de la Confrérie de la fraise de Carpentras.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    Ils ont pour ambition de faire goûter et connaître leur produit fétiche aux sénateurs, à Paris.

    Nicolas Chabanne les aide à se développer en faisant le tour des grandes rédactions parisiennes.

    Objectif rempli, la fraise est dans tous les médias.

    La première récolte est fièrement envoyée au président Jacques Chirac, même Angelina Jolie y a croqué et a vanté ses qualités !

    La notoriété du végétal grimpe en flèche…

    Mais comment faire partager ce goût unique au plus grand nombre ?

    La solution s’appellera Le Petit Producteur.

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

    40 % de la nourriture produite dans le monde n'est pas consommée .

     Le logo antigaspi des "Gueules Cassées" a été créé pour signaler et sauver, partout dans le monde,

    cette nourriture parfaitement bonne et injustement gaspillée.

    Source : 

    http://www.lsa-conso.fr/nicolas-chabanne-le-visage-des-gueules-cassees,206029

    Et leurs formes bizarres ont l'avantage en plus de nous faire rire ou sourire

    et çà c'est gratuit !

    **********************************

    Comme ce sont les vacances et que vous avez peut-être vos pit'chouns...

    Rien que pour eux !

     

    Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

     

     

     


    50 commentaires
  •  

     Il existe en France plus de 600 variétés de confiseries régionales.

    Bonbons de sucre cuit et sucettes, boules de gommes, pâtes de fruits, pâtes d'amande, pastilles, réglisses, nougats,

    guimauves, fruits confits…

    Ces délicieux bonbons ont chacun leur histoire et témoignent de la richesse du patrimoine français...

     Article...sucré !

     Bien évidemment je vais vous parler ici des bonbons du...Sud

    A vous peut-être de nous "raconter" ceux de votre région...

    Article...sucré !

    Les berlingots de Carpentras

    La tradition veut qu'il ait été confectionné pour la première fois, et à base de caramel,

    sous le pontificat de ClémentV, Le premier Pape d'Avignon,

    par un de ses cuisiniers dénommé Sylvestre.

    Ce qui est plus assuré est qu'à l'origine, c'était un produit médicinal vendu comme tel par les apothicaires.

    Le premier qui réussit à le sortir de ces boutiques fut François Pascal Long, un pâtissier-confiseur de Carpentras,

    qui, en 1844, utilisa le sirop de fruits confits.

    Article...sucré !

    Après la première guerre mondiale, les industriels, s'intéressant de plus en plus à ce marché,

    mirent en service sous les marques Bertin, Hansella et Jean Ratti de nouvelles chaudières, découpeuses, rouleuses ou pétrins.

    Après un temps d'arrêt durant la seconde guerre mondiale dû à la pénurie de sucre, la production rebondit et en 1952

     

    OOO---ooo---OOO

     

    Article...sucré !

    Les Calissons d'Aix en Provence

    Un losange qui rappelle un sourire, un cœur moelleux et fondant fait d'amandes et de melon confit

    habillé d'un manteau de pain azyme et de sucre poli.

    Une boîte en carton de la même forme et de la même couleur que la friandise.

    C'est ainsi qu'apparaît le calisson d'Aix.

    Article...sucré !

     Donné au début du XVIIe siècle en communion à la place des hosties pour prévenir toute épidémie,

    le calisson doit son succès à Stéphanie Bicheron qui lui consacra une confiserie à Paris en 1854.

    Article...sucré !

     Aujourd'hui la précision de sa fabrication et la délicatesse de sa recette

    sont perpétuées par les calissonniers d'Aix.

     

    000...ooo...000

     

    Les réglisses d'Uzès

    Article...sucré !

    Plante cultivée dans le bassin méditerranéen, la réglisse était déjà connue des Egyptiens

    pour les vertus thérapeutiques de ses racines. C'est en 1855 qu'elle apparaît à Uzès.

    De la racine on obtient le suc par décoction puis l'extrait par évaporation.

    Article...sucré !

    La réglisse est ainsi la base de nombreuses confiseries.

    Présentées en bâtonnets, pastilles ou gommes,

              les réglisses sont parfumées à l'anis, à la violette ou au miel.    

    Article...sucré !

     

    000...ooo...000

     

    Les fruits confits de Apt

    Article...sucré !

    Ce sont les Romains qui, dit-on, sont à l'origine du confisage au miel.

    Une méthode utilisée pour conserver les denrées périssables.

    Article...sucré !

    Aujourd'hui, le principe du confisage consiste à remplacer le liquide contenu dans le fruit par un sirop de sucre

    et la ville d'Apt atteint la perfection dans cet art.

    Une tradition qui remonterait au séjour des papes en Avignon… 

    Article...sucré !

                                                                                                  

     OOO...ooo...OOO

     

    Les Papalines d'Avignon

    Article...sucré !

    La papaline a été ainsi nommée en souvenir des papes d'Avignon,

    mais sa création, par le Syndicat des maîtres-pâtissiers de Vaucluse, ne remonte qu'à 1960

    Article...sucré !

    Cette cousine du chardon-liqueur, qui pèse entre 8 et 9 grammes,

    est fabriquée de façon artisanale et commercialisée uniquement par une soixantaine de pâtissiers-confiseurs de Vaucluse,

    affiliés à la Confédération Nationale.

    Article...sucré !

     Chaque année ils en vendent près de 5 tonnes.

     

    Voilà, comme a dit

    le Grand Jacques... aujourd'hui

    " J'vous ai apporté des bonbons"

     de ma région.

    Et chez toi...quelle spécialité ?

    barres séparateurs / aliments, boissons &bonbons

     

    Sources : Images du web et divers sites touristiques des villes citées

     

     


    45 commentaires
  •  

     

    Puisque c'est  la pleine saison...

    de ce fruit croquant et vitaminé...

     Belles à croquer...

     C’est à la fin du XIXe siècle, à Montreuil-sous-Bois, qu’apparaissent les premières pommes marquées.

     Belles à croquer 

     

    Belles à croquer...

      La technique connue depuis longtemps n’était alors réservée qu’à une production confidentielle.

     Belles à croquer...

     Son apogée dure près d’un demi-siècle, puis elle tombe progressivement dans l’oubli.

     Belles à croquer...

     Le procédé, assez simple, vise à empêcher la coloration des pommes

    et à créer ensuite un dessin à l’aide d’un pochoir. 

     Belles à croquer...

        Redécouvert dans les années 1970 au Japon, dans la région d’Hirosaki,

    il prend alors des proportions importantes.

     

                                                                                                                                                                              Photos du Net

    Chaque année, une vente aux enchères est même organisée.

    Certaines pommes sont ainsi vendues comme de vraies oeuvres d’art et se négocient à prix d’or !

     

    Belles à croquer...

     

    Désolée pour ces Messieurs qui pensaient sans doute en lisant mon titre

    que j'allais montrer un autre genre d'images !

    Belles à croquer...

     

    Dernière minute.... Merci à Ginette pour sa jolie création...

    déposée dans son commentaire...Rien que pour moi (lol)

     Belles à croquer...

    Belles à croquer...

     

     

     

     

     

     


    43 commentaires
  •  

    Que serait la gastronomie méditerranéenne sans le basilic ?

    Emblème de la cuisine italienne, il est aussi très présent dans le sud de la France,

    notamment en Provence .

     

    Basilic pour le Pistou...

     Originaire d’Inde, le basilic a acquis ses lettres de noblesse

    dans le bassin méditerranéen.

     Basilic pour le Pistou...

     La soupe au pistou est la recette de soupe traditionnelle de la Provence.

    C'est une soupe que l'on déguste exclusivement l'été.

    Basilic pour le Pistou...

     La sauce au pistou ou tout simplement pistou est une sauce,

    équivalent provençal du pesto en italie, à base de basilic pilé, d'ail et d'huile d'olive.

    Basilic pour le Pistou...

     Pistou provient du latin pistare qui signifie écraser

    car il est indispensable d'écraser les feuilles de basilic au mortier

    pour bien les incorporer à la préparation. 

     Basilic pour le Pistou...

     Le mot pistou désigne donc la pommade qui accompagne cette soupe

    et non le plant de Basilic.

    C'est l'équivalent provençal du pesto en italie...

     Basilic pour le Pistou...

    C'est bien connu en France après un bon repas, tout fini en chanson !

     

     

    Basilic pour le Pistou...

     


    25 commentaires
  • Avec cet hiver qui s'en va et qui revient,

    nous commençons tous à faire grise mine...

    Une petite cure de vitamine...

    Ne pourra que faire du bien !

     

     

    Une petite cure ?

     

     

     

    Une petite cure ?

     

     

    Une petite cure ?

     

     

    Une petite cure ? 

     

    Une petite cure ? 

     

    Une petite cure ? 

     

    Je finis par cette petite chanson très très vitaminée  

    pour les pitch'ouns qui sont encore et vacances et les autres... !

     

    E

     

     Et n'oubliez pas

    5 fruits ou légumes par jour !

    C'est pas moi qu'il dit...

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique