•  

    Cesse de faire l'âne...

     

    L’âne de Provence est une race d’âne originaire du sud-est de la France,

    et plus particulièrement de Provence.

    C'est un âne de petite taille, robuste et rustique,

    qui est caractérisé par sa robe grise pourvue d'une bande cruciale dite " croix de saint André ".

    Cesse de faire l'âne...

     

    Compagnon historique des transhumances, il est de nos jours utilisé en attelage,

    pour des randonnées .

    Cesse de faire l'âne...

     

    La race a été reconnue par le Ministère de l’Agriculture en 1995.

    L'Association de l'âne de Provence est l'association de la race gérant le stud-book et assurant sa promotion.

    Depuis le xve siècle, l'âne de Provence est associée à la transhumance des moutons entre

    la Basse-Provence et la Haute-Provence,les Alpes et le Dauphiné,

    portant le matériel des bergers le long des « drailles »

    menant aux alpages.

    La race a été sélectionnée sur une charpente et des membres solides

    pour parcourir les pistes plus ou moins escarpées des montagnes,

    assurant ainsi le ravitaillement des estives.

    Cesse de faire l'âne...

     

    C'est un âne calme et patient, réputé facile à dresser.

    Il est aujourd’hui utilisé principalement comme animal de compagnie

    ou dans le tourisme, pour le transport des bagages des randonneurs.

    Cesse de faire l'âne...

     

    Très à l'aise sur terrains secs, c'est un excellent débroussailleur.

    Cesse de faire l'âne...

     

     

    L’effectif d'ânes de Provence a fortement varié en France depuis le XIXe siècle.

    À cette époque, il s'élève à 13 000 têtes, puis passe à 2 000 en 1956, pour seulement 330 en 1993.

    À partir de 1994, des actions de sauvegarde de la race ont été menées

    par l'Association de l'âne de Provence et le Haras national d'Uzès.

    La race a ainsi été reconnue officiellement en 1995.

    Cesse de faire l'âne...

     

    ( celui-là se prend pour un cerf...! )

    On dénombre 30 éleveurs d'ânes de Provence en activité en France en 2013.

    Cette même année, on recense 32 naissances d'ânes de Provence, 26 baudets en activité et 89 ânesses saillies .

    *********

    Comme j'aime finir en chanson ...

    Cesse de faire l'âne...

     

    Cesse de faire l'âne...


    26 commentaires
  •  

    Bleu lavande...


     Dans l’Antiquité, les civilisations grecques et romaines connaissaient la lavande pour les usages connus aujourd’hui :

    parfumerie, médecine et soins du corps ,adoucissant pour le linge.

    Du Moyen Age à la Renaissance,c’est toujours comme plante médicinale et essence précieuse pour ses vertus,

    que l’on retrouve la lavande. La lavande fine est présente dans les jardins des herboristes et des monastères.

    Sainte Hildegarde (1098-1179) cite la lavande pour la préparation d’un collyre.

    En 1478, le roi René achète de l’essence de lavande en Provence pour l’offrir à sa dame.

    La lavande est utilisée dans la lutte contre les grandes pestes (fumigations)

    Au XVI ème siècle, il y eu un développement des usages médicinaux grâce à la faculté de Montpellier.

     

    Bleu lavande...

     Le Vaucluse, et principalement le Plateau de Sault,

    est le premier producteur français de lavande, avec une superficie de 1150 ha de lavande

    et 1750 ha de lavandin, assurant 40% de la production française d'essence de lavandes.

     

    Panier de lavande

      Au cours du XIXème siècle, sur les hautes terres de Provence, la lavande sauvage couvre les collines,

    favorisée par le pâturage intensif des moutons.

    L’expansion à Grasse des industries de la parfumerie provoque une forte progression de la demande de plantes à parfum.

      Bleu lavande...

      La cueillette de la lavande fine, jusqu’alors effectuée par les bergers et quelques paysans, se généralise et s’organise.

    La coupe réunit les jeunes du village et tous les bras laissés disponibles par l’agriculture, femmes et enfants compris.

    Un bon coupeur peut récolter jusqu’à une centaine de kilo par jour.

     Bleu lavande...

    Dans la seconde moitié du XIXème siècle :

    Croissance de la demande importante d’où une augmentation de la production d’huile essentielle de lavandes sauvages.

    1928-1932 : Développement de la culture du lavandin.

    1958-1962 : Extension maximale de la lavandiculture : lavande fine en montagne et lavandin sur les plateaux et les plaines.

    1979-1980 : Forte crise pour les lavandes.

    1994-1999 : Plan de relance de la lavande (doublement de la production en 5 ans de 25 à 50 tonnes d’huiles essentielles)

    et stabilisation des surfaces cultivées en lavandin.

     Bleu lavande...

      Comme en Provence tout fini par des chansons ...

     Bleu lavande...

    Bleu lavande...

     


    38 commentaires
  •  

    « Jucunditas » ou « Jucundus » « Joie et allégresse »

    ce terme latin est devenu au fil du temps

    « Gigondas ».

     Y a pas que du vin à Gigondas...

     L'Eglise paroissiale Sainte Catherine d'Alexandrie

    Sur le même plan de sol que l'édifice primitif, elle est une deuxième construction datant du début du XVIIIème siècle.

    Son beffroi, son horloge et son cadran solaire datent de la même période.

    On peut noter sur sa façade une niche abritant la statue de l'Immaculée.

    La toiture, très typique et pyramidale, couvre la nef centrale dont les voûtes en ogives,

    épousent les mêmes formes depuis la préhistoire.

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Mécanisme de l'ancienne horloge...

     Y a pas que du vin à Gigondas...Y a pas que du vin à Gigondas...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

     Le Château Féodal

    Il a appartenu aux Princes d'Orange, et a probablement été utilisé comme résidence secondaire.

    Plus tard, en 1678, les Hospices furent créés.

    Après la révolution Française, ce lieu fut aménagé en école pour jeunes filles,

    pour être enfin abandonné au début du XXème siècle,

    et tomber rapidement en ruines.

    De 1983 à 1994, l'association « Gigondas d'Hier et d'Aujourd'hui »,

    entreprend sa restauration, en collaboration avec l'association « REMPARTS ».

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     L'occupation humaine est attestée depuis la période du néolithique moyen.

    Ce sont les Romains qui ont donné le nom au village, ayant introduit la culture de la vigne et de l'olivier.

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    *****************************************

    Je vous assure que je n'ai pas abusé

    de ce délicieux breuvage

    fierté du village...

    Pourtant, je vois tout penché !

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     J'ai vu 2 éléphants..."verts"

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     Une "Dame Bleue"

     Y a pas que du vin à Gigondas...

     Une plume vers le ciel

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a sans doute un évadé quelque part !

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Et quelqu'un qui me regarde d'un drôle d'air !

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Aujourd'hui, ce site est utilisé en tant que lieu culturel avec,

    d'une part le Cheminement de Sculptures, et d'autre part, le festival des Soirées Lyriques.

    C'est pourquoi j'ai fais ces étranges rencontres !

    Mais avant de reprendre la marche

    un petit rafraîchissement à la claire fontaine s'impose...

     Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     

    Y a pas que du vin à Gigondas...

     

     

     

     

     

     


    27 commentaires
  • ... ( Changement de bandeau pour fêter le premier jour de l'automne )

    ****************

    " Raisin nouveau,

    raisin vermeil,

    garde la chaleur du soleil

    et verse la dans le tonneau"

    Henri Chantavoine

     Elles vont commencer...

    Après l'animation des différentes fêtes du village dans la chaleur de l'été,

    Sablet s'anime d'une toute autre façon !

    C'est le temps des vendanges... (Photos du 10 septembre 2015)

     Le raisin est a maturité...

    La valse des tracteurs peut commencer !

                              

     Arrivée d'un tracteur pour le chargement de bien belles grappes !

    (Au fond Séguret, le village voisin)

     

     Un autre repart après avoir déposé son précieux chargement à la cave coopérative...

     

     Lieu tout aussi animé que dans les vignes...

    On s'active de toute part... 

     En quittant la cave j'ai découvert par hasard des engins viticoles mis au rebut

    après avoir sans doute bien travaillé !

    Dommage de les avoir laissé dans cet état...

    Si vous avez encore quelques minutes...Une petite vidéo que j'ai faite avec un panel de photos

    qui reflète l'ambiance générale de mon village et des alentours, en cette période...

    (sur une jolie chanson et un peu d'humour)

    Je vous laisse déguster !

     

     Ce Monsieur est originaire de Sablet...

    Normal qu'une rue porte son nom...

     

    Elles vont commencer...

     

    Elles vont commencer...

     

     

     


    37 commentaires
  •  

    Hier, j'ai pu voir sur le pc de mon compagnon qui n'a pas de bloqueur de PUB

    que mon blog était "pollué"  !

    Je veux éviter ce désagrément à tous ceux qui n'ont pas installé ce petit logiciel

    et ils sont encore nombreux, mais c'est surtout ma façon de protester sur ce genre de pratique.

     

    Ma décision n'a pas été très facile...

    C'est avec un pincement au coeur que je vous quitte...

    Je ne vais pas "ailleurs"

    J'avais déjà d'autres projets en tête depuis longtemps !

    Je profite donc des derniers incidents sur Eklablog

    pour partir !

    Et faire d'autres choses :

    Création d'un site pour mon association

    Ecriture

    Généalogie 

    Dessins

    Balades

    Photos

    etc etc etc.

    J'ai apprécié ces moments passés avec vous

    riches de découvertes, d'humour  d'échanges et de partages ...

     

    Je m'en vais sur la pointe des pieds

    en vous souhaitant de poursuivre votre chemin avec bonheur.

    Une dernière photo pour vous remercier d'avoir aussi partagé

    les images et les histoires de ma Provence

    En voici une petite dernière...

    " Je suis arrivée au bout de ce chemin "

     Je laisse mon blog ouvert quelques jours encore

    pour vous laisser le temps de me lire une dernière fois !

    Je pars ...

    Je pars ...

     


    37 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique