•  La maison hantée..

    Située dans la plaine du Comtat venaissin,

    proche de Carpentras et du Mont Ventoux,

    de la vallée du Rhône et d'Avignon...

    Célèbre pour ses figues noires...

     Village de Caromb

     Mais beaucoup moins pour sa 

    Maison hantée ...

     La maison hantée..

      Histoire et légendes de la Pré Fantasti...

    (Pré Fantasti fait suite à la déformation du provençal de

    - Espirit Fantasti - qui signifie esprit fantastique)

     La Pré Fantasti

    C'est en 1647, dans cette résidence papale, que le Pape Urbain VIII envoya ses deux neveux,

    Francesco et Antonio Barberini, cardinaux,

    en pénitence pour faire oublier leurs frasques dans la cour romaine...

     Francesco Barberini

      Mais ces deux là s'adonnaient  à l'alchimie (tentative de transformation du plomb en or),

    pratique interdite à l'époque et sévèrement punie. 

     Puis les deux frères étendirent leur activité à la vente d'un élixir de vie, dont ils se disputèrent les larges bénéfices :

    l'un lança une fiole de vitriol au visage de l'autre qui mourut à proximité de la demeure dans les affreuses souffrances qu'on imagine.

     Depuis, la légende veut que son fantôme hante ces lieux, bien sûr, désertés de tous.

     La maison hantée..

    Jusqu'au jour où un certain Marius Jouve, riche propriétaire du Barroux, revenant de Caromb

    décida de s'y reposer et où il y fut assassiné (début du XXe siècle).

    Cette ancienne résidence papale prit alors le triste nom de « Maison Hantée » ou « Pré Fantasti »

    s'inscrivant ainsi dans la légende et le patrimoine du village.

     La Barette rouge

     Le génial poète et écrivain comtadin, André de Richaud, en fit le sujet de la 2e partie de son livre

    « La Barrette Rouge »

     avec tout le talent qu'on lui connaît, et fit entrer « la Préfantasti »

    dans l'histoire de la littérature nationale !

    Richaud est un conteur de village dont les « récits veulent flamber en poèmes »

    a écrit son ami Cocteau.

     (André de Richaud a sa rue à Caromb)

    La maison hantée..

     L'histoire vraie par Pierre Nicolas

    La Pré Fantasti était bien la demeure dans laquelle deux neveux du pape Urbain VIII,

    Antonio et Francesco Barberini, sont venus se réfugier.

    Mais ils n'étaient pas des sorciers, mais des cardinaux, légats du pape.

    Mis à l'abri par leur puissant oncle, suite à une querelle de cour.

    Ils séjournent quelques temps à Caromb, , entre 1647 et 1652, le temps de se faire oublier.

    Puis reprennent du service. Antonio sera grand aumônier de France, puis évêque de Poitiers en 1653, et archevêque de Reims en 1657.

    Il mourut à Rome en 1671.

    Son frère Francesco, lui, rejoignit Rome .

    Dès son départ de Caromb , il fonda une des plus formidables bibliothèques de la ville.

    Ami des érudits comme des artistes,il fréquenta Milton et Le Bernin.

    Il mourut lui aussi à Rome en 1679.

     Source: Ville de Caromb

    ***************************************

    A vous de choisir l'histoire que vous préférez !

     

    Même pas peur !

    Même pas peur !

     

    La maison hantée..

     

     

     

     

     

     

     

    &nbsp


    24 commentaires
  •  

    " Raisin nouveau,

    raisin vermeil,

    garde la chaleur du soleil

    et verse la dans le tonneau"

    Henri Chantavoine

     Elles vont commencer...

    Après l'animation des différentes fêtes du village dans la chaleur de l'été,

    Sablet s'anime d'une toute autre façon !

    C'est le temps des vendanges... 

     Le raisin est a maturité...

    La valse des tracteurs peut commencer !

                              

     Arrivée d'un tracteur pour le chargement de bien belles grappes !

    (Au fond Séguret, le village voisin)

     

     Un autre repart après avoir déposé son précieux chargement à la cave coopérative...

     

     Lieu tout aussi animé que dans les vignes...

    On s'active de toute part... 

     En quittant la cave j'ai découvert par hasard des engins viticoles mis au rebut

    après avoir sans doute bien travaillé !

    Dommage de les avoir laissé dans cet état...

    Si vous avez encore quelques minutes...Une petite vidéo que j'ai faite avec un panel de photos

    qui reflète l'ambiance générale de mon village et des alentours, en cette période...

    (sur une jolie chanson et un peu d'humour)

    Je vous laisse déguster !

     

     Ce Monsieur est originaire de Sablet...

    Normal qu'une rue porte son nom...

     

    Elles vont commencer...

     

    Elles vont commencer...

     

     

     


    25 commentaires
  •  

    Et si sur la route de vos vacances

    vous faisiez un détour par...

     

    Mon village dans la presse...

    Mon village dans la presse...

    Situé entre Gigondas et Vaison-la Romaine (Vaucluse)

    Le village a même sa chanson...

    Ecoutez !

     

    Mon village dans la presse...

     

     


    22 commentaires
  •  

    Cesse de faire l'âne...

     

    L’âne de Provence est une race d’âne originaire du sud-est de la France,

    et plus particulièrement de Provence.

    C'est un âne de petite taille, robuste et rustique,

    qui est caractérisé par sa robe grise pourvue d'une bande cruciale dite " croix de saint André ".

    Cesse de faire l'âne...

     

    Compagnon historique des transhumances, il est de nos jours utilisé en attelage,

    pour des randonnées .

    Cesse de faire l'âne...

     

    La race a été reconnue par le Ministère de l’Agriculture en 1995.

    L'Association de l'âne de Provence est l'association de la race gérant le stud-book et assurant sa promotion.

    Depuis le xve siècle, l'âne de Provence est associée à la transhumance des moutons entre

    la Basse-Provence et la Haute-Provence,les Alpes et le Dauphiné,

    portant le matériel des bergers le long des « drailles »

    menant aux alpages.

    La race a été sélectionnée sur une charpente et des membres solides

    pour parcourir les pistes plus ou moins escarpées des montagnes,

    assurant ainsi le ravitaillement des estives.

    Cesse de faire l'âne...

     

    C'est un âne calme et patient, réputé facile à dresser.

    Il est aujourd’hui utilisé principalement comme animal de compagnie

    ou dans le tourisme, pour le transport des bagages des randonneurs.

    Cesse de faire l'âne...

     

    Très à l'aise sur terrains secs, c'est un excellent débroussailleur.

    Cesse de faire l'âne...

     

     

    L’effectif d'ânes de Provence a fortement varié en France depuis le XIXe siècle.

    À cette époque, il s'élève à 13 000 têtes, puis passe à 2 000 en 1956, pour seulement 330 en 1993.

    À partir de 1994, des actions de sauvegarde de la race ont été menées

    par l'Association de l'âne de Provence et le Haras national d'Uzès.

    La race a ainsi été reconnue officiellement en 1995.

    Cesse de faire l'âne...

     

    ( celui-là se prend pour un cerf...! )

    On dénombre 30 éleveurs d'ânes de Provence en activité en France en 2013.

    Cette même année, on recense 32 naissances d'ânes de Provence, 26 baudets en activité et 89 ânesses saillies .

    *********

    Comme j'aime finir en chanson ...

    Cesse de faire l'âne...

     

    Cesse de faire l'âne...


    26 commentaires
  •  

    Bleu lavande...


     Dans l’Antiquité, les civilisations grecques et romaines connaissaient la lavande pour les usages connus aujourd’hui :

    parfumerie, médecine et soins du corps ,adoucissant pour le linge.

    Du Moyen Age à la Renaissance,c’est toujours comme plante médicinale et essence précieuse pour ses vertus,

    que l’on retrouve la lavande. La lavande fine est présente dans les jardins des herboristes et des monastères.

    Sainte Hildegarde (1098-1179) cite la lavande pour la préparation d’un collyre.

    En 1478, le roi René achète de l’essence de lavande en Provence pour l’offrir à sa dame.

    La lavande est utilisée dans la lutte contre les grandes pestes (fumigations)

    Au XVI ème siècle, il y eu un développement des usages médicinaux grâce à la faculté de Montpellier.

     

    Bleu lavande...

     Le Vaucluse, et principalement le Plateau de Sault,

    est le premier producteur français de lavande, avec une superficie de 1150 ha de lavande

    et 1750 ha de lavandin, assurant 40% de la production française d'essence de lavandes.

     

    Panier de lavande

      Au cours du XIXème siècle, sur les hautes terres de Provence, la lavande sauvage couvre les collines,

    favorisée par le pâturage intensif des moutons.

    L’expansion à Grasse des industries de la parfumerie provoque une forte progression de la demande de plantes à parfum.

      Bleu lavande...

      La cueillette de la lavande fine, jusqu’alors effectuée par les bergers et quelques paysans, se généralise et s’organise.

    La coupe réunit les jeunes du village et tous les bras laissés disponibles par l’agriculture, femmes et enfants compris.

    Un bon coupeur peut récolter jusqu’à une centaine de kilo par jour.

     Bleu lavande...

    Dans la seconde moitié du XIXème siècle :

    Croissance de la demande importante d’où une augmentation de la production d’huile essentielle de lavandes sauvages.

    1928-1932 : Développement de la culture du lavandin.

    1958-1962 : Extension maximale de la lavandiculture : lavande fine en montagne et lavandin sur les plateaux et les plaines.

    1979-1980 : Forte crise pour les lavandes.

    1994-1999 : Plan de relance de la lavande (doublement de la production en 5 ans de 25 à 50 tonnes d’huiles essentielles)

    et stabilisation des surfaces cultivées en lavandin.

     Bleu lavande...

      Comme en Provence tout fini par des chansons ...

     Bleu lavande...

    Bleu lavande...

     


    38 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique