• Les étoiles en piste...

     

     

    Nuit-etoiles-filantes-12_La.jpg 

     

    Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont une pluie d'étoiles filantes visible dans l'atmosphère terrestre,

    issue de débris aussi gros qu'un grain de sable de la comète

    Swift-Tuttle.

    Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866

    qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue.

     

     

     

    Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l'atmosphère terrestre,

    soit à partir du 20 juillet environ jusqu'aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août.

    C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année,

    étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale.

     

    Les étoiles en piste...

     

    C’est le grand classique du mois d’août. 

    La pluie d’étoiles filantes des Perséides. Le pic d’activité est déterminé pour 2018

    comme se déroulant dans la nuit du 12 au 13 août.

    Mais avant d’aller plus loin, parlons un peu des étoiles filantes en général.
     

    Ce terme est impropre bien sûr.

    Les traînées lumineuses qui zèbrent parfois le ciel ne sont en effet pas des étoiles filantes.

    Ce sont des corps célestes, le plus souvent des grains de poussière semés par des comètes

     

    Les étoiles en piste...

     

    ou de petits fragments d’astéroïdes qui rentrent dans notre atmosphère.

    En raison de la vitesse, ils s’échauffent, se consument et émettent de la lumière

    créant une ligne brillante dans le ciel nocturne.

    Chaque nuit, même en dehors du mois d’août,

    on a de bonnes chances d’admirer quelques étoiles filantes puisque

    la Terre est constamment «bombardée» de poussières,

     

    Les étoiles en piste...

     

     

    mais une grande majorité s’avère de trop petite taille pour donner un phénomène visible à l’œil nu.

    En journée, le ciel bleu qui résulte du Soleil masque toute possibilité d’en voir, sauf dans le cas d’événements exceptionnels

    où la taille du météore rend visible sa brûlante rentrée dans l’atmosphère

    (on parle alors de bolide).
    Mais revenons aux étoiles filantes «classiques» qu’on aperçoit la nuit,

    le ciel sombre favorisant le spectacle.

    Sur une année, il existe plusieurs périodes qui correspondent au moment

    où la Terre traverse un essaim de poussière, généralement laissé par une comète sur son passage.

    Les pluies portent le nom de la constellation dont elles semblent venir,

     

    Les étoiles en piste...

     

    par exemple les Géminides en décembre pour la constellation des Gémeaux et,

    dans le cas qui nous intéresse,

    les Perséides en août pour la constellation de Persée.

    On notera qu’en fait la période des Perséides s’étend de la mi-juillet à la fin août. Toutefois,

    on sait que les Perséides résultent du passage de notre planète dans l’essaim de poussière laissé par la comète Swift-Tuttle.

                                                   

    Source : Cité de l'Espace

     

    Les étoiles en piste...

     

     

    « Le bonheur ne s’écrit pas, il est comme les étoiles filantes :

    celui qui ne le voit pas ne le verra jamais. »

    Hafid Aggoune

     

    téléscope

    « Un peu de fraîcheur ?

  • Commentaires

    9
    Il y a 1 heure

    Pas pu les voir, le ciel était bouché pour le pic de passage.

    Bon week-end Mireio

    8
    Jeudi 16 Août à 18:42

    article très intéressant, merci

    Bonne soirée

    7
    Lundi 13 Août à 10:22

    Bonjour Mireïo,

    Ton article est très bien documenté. 

    S'allonger dans une chaise longue et observer le ciel, ça, c'est de la détente.

    6
    Dimanche 12 Août à 20:20

    Cette nuit on devrait observer le ciel avec "la nuit des étoiles" .

    Je te souhaite une belle semaine Miréio et un bon appétit "pastèque" !!!

    Bises du cœur ch'tis !

    Nicole

    5
    Samedi 11 Août à 11:30
    Marenostrum

    Nous sommes nous, des poussières dans cette immensité! La science nous informe mais nous continuons à rever!!!

    Bises Mireille

    4
    Mercredi 8 Août à 18:53

    Il y a quelque chose de "magique" à voir des étoiles filantes....hélas, en ville, trop d'éclairage parasite pour en profiter, même si on voit bien les étoiles habituellement

    bonne soirée

    3
    Mercredi 8 Août à 18:22

    Merci pour ton article bien instructif!

    Bises du soir,

    Mireille du Sablon

    2
    Mercredi 8 Août à 18:21

    Un billet magnifique et très intéressant Mireio. Merci

    Bises et bon mercredi

    1
    Mercredi 8 Août à 18:13

    Merci pour ce super reportage très bien expliqué !

    Bon mercredi, chère mireio, avec une température un peu plus raisonnable.
    Pour hier, je ne me souvenais pas que c'était aussi chiant de faire les magasins ... et les courses.
    On va reprendre le bon vieux système que c'est thierry qui les fait !
    De plus, 2 ou 3 petites averses et un fort vent qui s'était levé.
    Bisoux déçus.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :